Les hôtesses de l'air de Virgin Atlantic Terry Nunn (à gauche) et Josie Hopkins dévoilent librement leurs tatouages ​​- Photo: VIRGIN ATLANTIC

Virgin Atlantic autorise ses équipages à afficher leurs tatouages

© Virgin Atlantic

La compagnie aérienne Virgin Atlantic devient la première compagnie britannique et l'une des rares dans le monde à autoriser son personnel de cabine à afficher ses tatouages.

Jusqu'ici, à l'instar de la grande majorité des compagnies aériennes, Virgin Atlantic interdisait à son personnel de bord toute marque « d'art corporel visible » . Mais ça, c'était avant. En effet, la compagnie aérienne vient d'annoncer à son personnel que les restrictions étaient assouplies, « conformément à (son) objectif d'inclusion et de défense de l'individualité » , rapporte The Guardian.

Sur les bras c'est OK, sur le visage c'est toujours non

La compagnie reste ainsi fidèle à sa campagne de marque « défendant l'individualité » . « Chez Virgin Atlantic, nous voulons que chacun soit lui-même [...]. De nombreuses personnes utilisent des tatouages ​​pour exprimer leur identité et nos collègues en contact avec les clients et en uniforme ne devraient pas être exclus de cette pratique » , a déclaré Estelle Hollingsworth, Chief People Officer de Virgin Atlantic, dans un communiqué. Clap de fin donc concernant l'obligation pour le personnel en uniforme de couvrir ses tatouages en portant des chemises à manches longues, en les recouvrant de sparadrap ou en les maquillant.

Les tatouages ​​​​au visage et au cou resteront quant à eux interdits pour le moment, bien que selon The Guardian la compagnie aérienne envisage d'assouplir à terme les règles.

Les tatouages « offensants » restent proscrits

La compagnie aérienne britannique, fondée par le milliardaire Richard Branson, a toutefois précisé que les tatouages ​​ « avec jurons ou jugés culturellement inappropriés, ou ceux qui font référence à la nudité, à la violence, à la drogue ou à l'alcool restent interdits » . Il en va de même pour les tatouages amour/haine sur les mains.

© stocksnapper - getty images

Ce changement intervient alors que l'industrie aéronautique peine à recruter pour compenser les licenciements effectués pendant la pandémie. Virgin Atlantic a embauché 500 membres d'équipage supplémentaires en janvier 2022 et prévoit d'en recruter 300 autres à mesure que les voyageurs reviennent à bord.

Le saviez-vous ?

Virgin Atlantic a été l'une des premières compagnies aériennes à assouplir les règles strictes de maquillage pour son personnel de cabine. En effet, en 2019, la compagnie a abandonné l'obligation pour le personnel de cabine féminin de se maquiller et leur a également permis de porter un pantalon au lieu d'une jupe si elles le souhaitaient. Une décision de poids dans une industrie où les équipages féminins ont la réputation d'être toujours tirés à quatre épingles. Quelques rares autres compagnies aériennes ont aussi récemment pris la décision d'alléger leurs restrictions concernant l'apparence des hôtesses et des stewards. L'américain United Airlines a ainsi autorisé en septembre 2021 son personnel à dévoiler ses tatouages sur les bras et les jambes à condition qu'ils soient plus petits que leur badge.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.