Sable avec une paire de lunettes posées dessus

Les cadres de Goldman Sachs auront le droit à des congés illimités

© Ethan Robertson - unsplash

Pour affronter les tensions sur les marchés, Goldman Sachs prend soin de ses cadres. En effet, depuis le 1er mai, les congés sont illimités pour les cadres supérieurs.

Le phénomène de grande démission (great resignation) inquiète et oblige les entreprises à réinventer leurs rapports avec leurs employés. Ainsi, pour apaiser les tensions et répondre aux critiques d'une partie de ses salariés dénonçant la surcharge de travail, le journal The Telegraph rapporte que la banque d'affaires a lancé depuis le 1er mai 2022 un nouveau programme baptisé « vacances flexibles » afin de promouvoir le « repos » .

Un enjeu d'attractivité

En clair, dans un mémo paru le mois dernier, la banque de Wall Street a indiqué que « les associés et les directeurs généraux seront libres de prendre des congés lorsque cela est nécessaire, sans pour autant avoir un nombre fixe de jours de vacances » . Pour retenir ses jeunes talents et attirer de nouvelles recrues la banque d'affaires offre aux juniors un minimum de deux jours de congés supplémentaires chaque année. Les autres employés quant à eux devront prendre au moins 15 jours de congés par an à partir de janvier 2023, avec au moins une semaine de jours de vacances consécutifs, selon les informations du Telegraph.

Ces décisions s'inscrivent dans la continuité de celle prise en mars dernier, quand la banque d'investissement s'était engagée à faire respecter la règle bannissant le travail le samedi. L'objectif de ces mesures ? Booster l’attractivité de l’entreprise dans un contexte concurrentiel tendu.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.