Visuel de l'application Truth Social

Le réseau social de Trump enchaîne les pannes

© Pixabay

Lundi 18 avril 2022, Truth Social, la plateforme de médias sociaux de l'ancien président américain Donald Trump, a de nouveau été frappée par une série de pannes.

Ainsi, de 7h à 15h30 l’application Truth Social a été indisponible suscitant le mécontentement de ses abonnés.

Un démarrage raté

Censée être « une nouvelle plateforme majeure » qui permettrait d'échanger dans un environnement préservé de la « censure » des Big Tech de la Silicon Valley, Truth Social enchaîne les ratés.

À peine deux mois après son lancement l'application est ainsi devenue la risée d'Internet. Critiquée pour son déploiement bâclé et un Donald Trump aux abonnés absent (une publication), le cours de l’action s’est effondré. Plus tôt ce mois-ci, les critiques avaient qualifié la plateforme de « désastre » après que les téléchargements aient diminué de près de 95% depuis son lancement en février.

Selon le Daily Beast, si du 21 au 23 février 2022, Truth Social a été l'application la plus téléchargée de l'Apple App Store, le 12 mars 2022, elle n'était plus que la 173ème application la plus populaire. Les déboires de Truth, qui peu à peu disparaît dans les tréfonds de l’App Store, ont conduit Josh Adams, responsable de la technologie, et Billy Boozer, chef du développement produits, a démissionné de leur poste.

Riposter contre « Big Tech »

Pour rappel, suite aux émeutes du Capitole du 6 janvier 2021 et à ses déclarations, Donal Trump avait été banni de la plupart des réseaux sociaux. Afin de continuer à dialoguer avec ses partisans il a lancé en février 2022 sa propre application Truth Social (parce qu'on est jamais mieux servi que par soi-même) avec l’ambition (conformément au communiqué de presse officiel) de devenir « Un rival du consortium libéral des médias qui se bat contre les entreprises Big Tech. »

Au sein de la nouvelle structure Donald Trump occupe le poste de président, tandis que les fonctions de directeur général ont été confiées a Devin G. Nunes, un ancien membre de la Chambre des représentants. « Notre équipe a travaillé sans relâche pour s'assurer que Truth ne puisse pas être fermée par des tyrans de la technologie. [...] Au cours des prochaines semaines nous commencerons à mettre en œuvre des mises à niveau majeures de la plateforme » , a déclaré Devin Nunes, après la panne.

Toutefois, une chose est sûre, si Donald Trump n’obtient pas pour l’instant le succès espéré avec son nouveau réseau social, il en aurait au moins tiré profit puisque selon les estimations du magazine Forbes l’opération lui aurait déjà rapporté 430 millions de dollars (393 millions d’euros).

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.