Playmobil devant les logos des réseaux sociaux

Au royaume de la désinformation, TikTok est roi

© Florian Schmetz - Unsplash

Dans une nouvelle étude, NewsGuard met en garde les utilisateurs de TikTok contre la mésinformation toxique qui circule sur le réseau social.

Sur le réseau le plus utilisé par les adolescents, la désinformation atteint des niveaux alarmants. C'est ce que révèle l'étude publiée par NewsGuard indiquant que : « le moteur de recherche TikTok abreuve les jeunes utilisateurs de mésinformations toxiques. »

La toxicité de TikTok pointée du doigt

NewsGuard, startup spécialisée dans le fact-checking, a mené une étude approfondie sur la désinformation qui circule sur la plateforme chinoise. En se concentrant sur des sujets d'actualités (Ukraine, fusillades dans les écoles américaines, vaccins contre le Covid...), l'organisation a constaté que près de 20 % de vidéos contenaient de fausses informations.

Sollicité par NewsGuard, le réseau social a déclaré par l'intermédiaire de son porte-parole : « Les règles communautaires de TikTok indiquent clairement que nous n’autorisons pas la mésinformation dangereuse, notamment la mésinformation médicale, et que ces contenus seront retirés de la plateforme. Nous nous associons à des personnalités crédibles pour valoriser le contenu faisant autorité sur des sujets liés à la santé publique, et nous nous associons à des services de fact-checking indépendants qui nous aident à évaluer l’exactitude du contenu. »

Selon le rapport d’application des règles communautaires de TikTok, TikTok aurait au cours du premier trimestre 2022 retiré plus de 102 millions de vidéos allant à l’encontre de ses règles communautaires. Pourtant, moins de 1 % aurait été retiré car elles contrevenaient aux règles « d’intégrité et d’authenticité » de la plateforme (catégorie qui inclut la désinformation).

TikTok, le Google des jeunes

Dans son rapport, NewsGuard rappelle que la prolifération des fake news est d'autant plus dangereuse au regard du recours généralisé des jeunes à TikTok : en effet, ces derniers utilisent la plateforme comme un moteur de recherche. Selon la société d’infrastructure web Cloudfare, TikTok a dépassé en 2021 Google en tant que site le plus populaire. Une réalité qui a conduit le Wall Street Journal a qualifié TikTok de « nouveau Google » dans un article paru en août 2022.

Des nouveaux comportements problématiques si on se fie aux données de Newsguard : en septembre 2022, elle a réalisé quatre analyses en comparant les résultats de recherche sur TikTok et Google sur des sujets d'actualités. Résultat : « Sur TikTok des vidéos contenant de fausses allégations apparaissaient souvent dans les 20 premiers résultats, parfois dans les cinq premiers. Sur Google, en comparaison, les résultats étaient de meilleure qualité, moins polarisants, et contenaient beaucoup moins de mésinformation. »

À une recherche sur le vaccin contre le Covid, TikTok associe par exemple les recherches suivantes : « vaccin covid », « vaccin covid blessure », « vaccin covid vérités », « vaccin covid démasqué », « vaccin covid VIH », et « vaccin covid avertissement ». En comparaison, les termes suggérés par le moteur de recherche Google sont plus pragmatiques et moins anglés : « vaccin covid sans rdv », « quel vaccin covid est le meilleur » et « type de vaccin covid ». Aucun de ces termes n’étaient suggérés sur TikTok constate Newsguard.

Étude complète

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire