Central park

Central Park devient un « laboratoire » d'étude du changement climatique

© Mauro_Repossini - getty

Avec le Central Park Climate Lab, installé au cœur de Central Park, les chercheurs souhaitent étudier les stratégies d’adaptation aux phénomènes des îlots de chaleur et ainsi aider d'autres parcs à devenir plus résilients.

Afin de constituer « les meilleurs outils pour combattre la crise climatique », une communauté de chercheurs de l’université de Yale et des différentes agences environnementales new-yorkaises se sont associées pour organiser un cycle de recherche sur l’évolution du mythique parc de New York, créé en 1857, véritable poumon vert de 341 hectares.

Les parcs urbains impactés par le changement climatique

Central Park Climate Lab utilisera des données satellitaires et des observations au sol pour analyser les tendances saisonnières ainsi que les réponses des animaux et des plantes aux changements météorologiques.

Ce laboratoire a été fondé avec l'aide de deux organisations à but non lucratif basées à New York, Central Park Conservancy (NYC) et Natural Areas Conservancy (NYC).

Les villes devront faire partie des solutions au changement climatique. Nous espérons éclairer les politiques sur la meilleure façon de gérer les actifs du parc… afin que les espaces verts puissent continuer à fournir un soulagement de refroidissement, un nettoyage de l'air et d'autres avantages.

Karen Seto (professeur de géographie et de sciences de l'urbanisation, Yale School of the Environment)

Central Park a connu de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes au cours de la dernière décennie. Ainsi, les 20 et 21 septembre 2022, l'ouragan Ida a déversé 8 cm de pluie dans le parc en une heure, ce qui a eu pour effet de dépasser la marque précédente établie à peine 10 jours auparavant.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.