bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
film pulpfiction

Un portrait de vous contre un bon café, un échange de bons procédés 

Le 11 avr. 2018

Au Bahista Cafe, on utilise la reconnaissance faciale et les données biométriques des clients pour se rappeler d'eux et tisser des liens privilégiés. Une brique techno qui vient optimiser la fluidité et la personnalisation de leur parcours.

Vous aimez votre café avec du sucre et un nuage de lait ? Vous souffrez d’une intolérance au lactose ? Vous préférez le lait de soja ou bénéficiez d’une remise sur votre prochain achat ? En Australie et selon un article de The Sidney Morning Herald, de plus en plus de cafés et petit business utilisent la technologie de reconnaissance faciale pour optimiser et personnaliser au maximum leur relation client.

À Sydney, le propriétaire du Bahista Cafe a lui-même conçu son interface de reconnaissance faciale. Chez Geoff Cropley, on se fait en effet scanner le visage par un iPad lorsque l’on s’approche du comptoir, si, et seulement si on le désire. Un panneau indique en effet que les données biométriques des clients sont susceptibles d’être utilisées lors de leur commande. À leur approche, leur nom, leurs commandes favorites et éventuels leurs points de fidélité s’affichent, facilitent le processus d’achat et viennent favoriser un échange basé sur la personnalisation au cas par cas.

À côté, la méthode Starbucks, qui consiste à noter les prénoms des clients à la main sur leur gobelet de cappuccino, prend un sacré coup de vintage.

logiciel de reconnaissance faciale

Photo : Dominic Lorrimer

Baptisé NoahFace, le système exploité au Bahista Cafe aura mis deux ans à être développé.

Et cela valait la peine d’attendre. Selon The Sidney Morning Herald, le café génère environ 1,2 millions de dollars par an et Geoff Cropley affirme que son chiffre d’affaires a augmenté de 37% au cours des 12 derniers mois de l’utilisation du logiciel (l’article a été rédigé en janvier 2018).

NoahFace a déjà reçu près d’un million de dollars de la part d’une poignée d’acteurs privés et se décline dans d’autres établissements comme le Bar Bellaccino à Sydney, l’Hotel Richmond à Adelaide et le Coffee Roasters à Brisbane. En parallèle, d’autres fonctionnalités comme le management du temps et la détection de présence ont été développées pour renforcer le programme. L'aéroport de Canberra s’est notamment engagé à utiliser certaines des dernières technologies.

Identification, authentification, surveillance, la reconnaissance faciale se décline sur tous types de scénarios d’entreprises et intéresse de plus en plus de secteurs, notamment en matière de paiement. En 2017, le géant chinois Alibaba avait utilisé la reconnaissance faciale pour faciliter les transactions de ses clients via… des selfies ! Dans le secteur bancaire, on s'intéresse de près à la technologie pour pallier le problème de la désertification des agences physiques. La Société Générale propose d'ailleurs d'ouvrir des comptes à distance grâce à la reconnaissance faciale.

Les perspectives offerte par la reconnaissance faciale sont légion !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour