manet

Rendre la culture moins barbante… un job pour la VR ?

Le 6 juill. 2018

Que la réalité virtuelle démocratise l’accès à la culture est une chose. Qu’elle la rende moins soporifique et plus poétique en est une autre ! À Arles, le festival de la VR en fait la démonstration avec le documentaire « Un Bar aux Folies Bergère » de Gabrielle Lissot.

Soyons honnêtes, même les plus grands amateurs d’art se sont déjà retrouvés à trainer des pieds après plus d’une heure de visite dans un musée. Partout dans le monde, les plus grandes institutions culturelles se heurtent au même problème : la régression de nos capacités d’attention, couplées à des parcours de visite souvent longs et difficile à ingérer, nous empêchent d’en profiter pleinement et d’y revenir spontanément. Et cela ne concerne pas uniquement les jeunes publics. Malgré des efforts certains (entrées gratuites, décentralisation, ateliers, actions pour les communautés en marge des centres culturels…) pour nous attirer dans leurs filets, il semble leur manquer quelque chose.

Une description sommaire accolée à un tableau de maître ne suffit plus. On en veut plus, connaître le peintre intimement, ses amours, ses amis, pour ne pas dire ses emmerdes, se confronter au contexte au sein duquel il a vécu, la raison pour laquelle il a peint à un moment T. Mais ce que l’on pouvait lire jusqu’à présent dans un musée ne pouvait être nécessairement vécu, si ce n’est en l’imaginant très fort où grâce aux talents de conteur d’un professeur d’histoire (ou d'un bon guide). À l’heure où les technologies immersives se multiplient et proposent de nouvelles façons d’appréhender une œuvre, la donne est en train de changer.

Au VR Arles Festival, où 17 créations en réalité virtuelle sont mis à disposition des festivaliers jusqu’au 26 août, un film illustre particulièrement bien la tendance. Il dure pourtant à peine plus de 6 minutes. Immersion en quatre actes dans le célèbre tableau de Manet du même nom, le documentaire VR « Un Bar aux Folies Bergère » (co-production Arte et IKO) nous plonge non seulement dans l’œuvre mais aussi dans l’effervescence des fêtes parisiennes du XIXème siècle. Le tableau met en scène Suzon, une jeune serveuse aux yeux tristes ayant réellement travaillé aux Folies Bergère. Tour à tour, on adopte son point de vue, celui du client qui se trouve en face d’elle, du peintre lui-même ou encore celui d’un simple spectateur.

Tout au long du film, un leitmotiv résonne : qui est Suzon ? À quoi pense-t-elle ? Qui sont ces gens qui dansent et rient autour ? Est-ce qu’elle se sent seule ? A-t-elle peut d’être oubliée, elle aussi, à l’image de ceux qu’elle sert mais qui ne la voient pas ? En se retournant, casque sur la tête, on aperçoit notre reflet dans le miroir, ou plutôt celui de Suzon, ce même miroir figurant dans le tableau et qui a fait s’arracher les cheveux à de nombreux critiques pour ses inexactitudes en matière de représentation des reflets. Tout est fait pour que le spectateur s’identifie au personnage et s’empare de son histoire. Un lien d’empathie se crée naturellement, et ça fonctionne : en VR, l’œuvre devient mémorable.

À Arles, les films en VR « I Saw The Future », « Sonaria » et « 700 Requins » sont aussi co-produits par Arte. Avant même l’arrivée de réalité virtuelle, la chaîne s’est très tôt démarquée par sa façon de vulgariser certains des plus grands chefs-d’œuvre de l’Histoire de l’art via des formats vidéo innovants. Dernier exemple en date, la série « À Musée Vous, À Musée Moi » qui revisite une dizaine de peintures classiques en donnant vie à ses protagonistes... La VR ne remplacera pas les musées, non, mais peut-être qu’il y a là une complémentarité à trouver. Et c’est une chose que certaines chaînes TV, Arte mais aussi france.tv, sont déjà en train de préempter. Côté musées, notamment à la Grande Galerie de l’évolution et au Musée d’Orsay, la technologie se fraye aussi un petit chemin, même s'il est encore embryonnaire et souvent coûteux !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour