VRrOOm, le YouTube du métaverse made in France

VRrOOm, le YouTube du métaverse made in France

Avec Coinhouse
© HT Ganzo

Alors que le terme “métaverse” est sur toutes les lèvres, une société française s’attèle à créer le “YouTube du métaverse”. Pour l’instant spécialisée dans la production, la captation et la diffusion multi-plateformes de spectacles en réalité virtuelle, VRrOOm travaille à sa propre plateforme pour centraliser ces différents contenus. Pour les spectateurs, mais aussi les créateurs. 

C’est quoi le projet ?

En version courte : le YouTube du métaverse. En version longue : une plateforme de contenus pour le métaverse, où les utilisateurs peuvent à la fois visionner des vidéos et en créer. Orienté vers les événements et la culture, VRrOOm propose des captations immersives pour des retransmissions hybrides d’événements culturels, sportifs, des festivals, des expositions… 

Le lancement de la plateforme est prévu pour décembre 2022 mais VRrOOm existe et évolue dans l’industrie depuis 2016. Ses équipes ont déjà réalisé plusieurs expériences afin de prouver leur concept. Depuis 2021, ils ont retransmis la biennale de Venise, les deux éditions du festival South by Southwest, l’édition 2022 de Roland Garros et plusieurs DJ sets du DJ M1n0t0r. Ils ont aussi mis au point le Téléthon digital de 2021. 

En décembre 2021, l’entreprise réalise un véritable tour de force : la diffusion du concert virtuel de Jean-Michel Jarre pour le réveillon - le spectacle, mis en scène dans une reproduction 3D de la cathédrale Notre Dame, a été visionné plus de 75 millions de fois, en direct et en replay, à partir de casque VR, sur des plateformes virtuelles et en streaming classique. Un record mondial, bien plus que le concert de Travis Scott dans Fortnite, référence de l'évènementiel virtuel, qui avait rassemblé plus de 12 millions de spectateurs

Habitué des spectacles monumentaux - pour le tournant du millénaire il avait donné un show  gigantesque au pied des pyramides de Guizeh -, Jean Michel Jarre a de nouveau fait appel à VRrOOm pour son spectacle Oxymore, en 2022. 

En quoi ça pourrait être révolutionnaire ?

Le marché du métaverse pourrait peser environ 800 milliards de dollars d’ici 2024, prévoit Bloomberg Business. À elle seule, l’industrie de l’événementiel live pourrait représenter 200  milliards de dollars, décrypte le bureau d’analyse américain. 

Pour les producteurs et organisateurs d'événements, une telle plateforme pourrait représenter une nouvelle façon d'interagir avec leurs spectateurs, d’expérimenter, d’entretenir les interactions avec la communauté entre deux événements physiques. Et même, puisque c’est le nerf de la guerre,  une nouvelle opportunité de revenus. 

Comme YouTube avant elle, VRrOOm pourrait permettre aux utilisateurs du Web3 de s’emparer des outils du web et d’influencer sa direction. Mais en y ajoutant une brique vraiment décentralisée, en accord avec la promesse du Web3. Petit rappel : avec le Web 2.0, les internautes ont pris goût à être créateurs autant que consommateurs. Le Web3 promet d’accélérer cette tendance. Jusqu’ici, les plateformes de créations sont davantage inspirées de l’univers esthétique et des codes des jeux vidéo. VRrOOm propose un médium d’expression différent. 

Comme toutes les technologies à succès, VRrOOm pourrait surtout suivre sa propre route. À son démarrage, YouTube devait être un service de dating vidéo. La plateforme a finalement été adoptée comme un service plus généraliste, où des créateurs anonymes déposaient leurs vidéos pour y avoir accès partout avant de se professionnaliser et d’accompagner des créateurs.  

Quelle techno ?

De nombreuses professions et compétences entrent en jeu lorsqu’il s’agit de produire un spectacle immersif. Le concert de réveillon de Jean-Michel Jarre s’est par exemple déroulé sur VRChat, une plateforme de VR social populaire et stable. Pour créer des designs pour la plateforme, il est possible d’utiliser Unity, un moteur de jeu connu des développeurs, raconte sur son blog l’un de ceux qui a participé à la construction de l’expérience. Pour résumer le processus, il a fallu acheter une modélisation de Notre Dame avant de la simplifier. 

Mais ce n’est pas tout, puisque certains développeurs étaient dédiés aux animations 3D, d’autres aux lumières, d’autres à la projection 2D ou encore à la création de l’avatar de Jean-Michel Jarre. Pour rendre le spectacle accessible à tous, en plus de la VR, VRrOOm  a également créé un système de caméras virtuelles qui permet de faire de la captation avec différents angles de vues (drones, etc) et du montage à la volée pour une diffusion en temps réel sur les réseaux sociaux classiques, les chaînes de télévisions, etc.

Les spectacles et événements produits et captés sont pour l’instant accessibles via différentes plateformes. À la fin de 2022, VRrOOm veut créer sa propre plateforme pour centraliser le contenu - le fameux YouTube du Métaverse. Pour cela, l’entreprise a lancé en juin une levée de fonds de 20 millions d’euros, après une première à 1,5 millions d’euros en mai 2021. 

Pour qui ?

L’intérêt du projet de plateforme porté par VrOOm est qu’il s’adresse à un large public : celles et ceux intéressés par les événements culturels ou sportifs. Autre cible potentielle,  l’industrie de l’événementiel, du sport et des spectacles a tout intérêt à l’émergence d’un acteur comme celui-ci. Avant, peut-être que des créatrices et créateurs ne s’approprient la technologie pour des usages qui n’ont pas encore été imaginés…

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.