premium 1
premium 1 mobile
ecran de smartphone fissure

Un étudiant japonais découvre la solution aux écrans fissurés

Le 19 déc. 2017

Par le plus grand des hasards, un étudiant japonais a découvert un matériau permettant aux écrans de smartphones de s'auto-réparer. Adieu fissures, bonjour progrès.

« Polyether-thioureas », si ce mot ne vous dit rien et que la simple idée de le prononcer vous donne des sueurs froides, sachez toutefois qu’il pourrait l'une des découvertes (phares) de l’année. En effet, un étudiant de l’Université de Tokyo a découvert une macromolécule capable de réparer les écrans fissurés.

Comme souvent, cette avancée est le fruit du hasard, ou plutôt, d’une erreur : dans le cadre de ses recherches, Yu Yanagisawa a créé un polymère (une macromolécule) dans l'idée d'en faire une colle. En l’appliquant, il s’est rendu compte des propriétés du « Polyether-thioureas » : quand il est coupé, le matériau devient adhérant et est ainsi capable de se reformer. Pour cela, il suffit d’appliquer une pression sur la surface. Deux heures plus tard, l'objet est reconstitué et a retrouvé sa solidité initiale.

D’après les chercheurs, si des solutions similaires sont déjà connues, elles nécessitent d’exposer le polymère à de hautes températures (pour entrainer une réorganisation des réseaux interconnectés), ce n’est pas le cas ici puisque 21 degrés suffisent.

En tête des applications imaginées par Yu Yanagisawa et son professeur, Takuzo Aida : un écran qui s’auto-répare, rien que ça. Finis les smartphones quasi-inutilisables à cause d’un chat boudeur ou d’un faux mouvement.

Selon QueChoisir, les écrans cassés représentent 69% des pannes de téléphones, il est donc bien question d’une innovation qui pourrait révolutionner l'industrie. Et ce juste après la guerre entre écrans OLED et LCD. Pour Yu Yanagisawa, l’objectif est tout autre: « j’espère que l’écran réparable deviendra un nouveau matériau écoresponsable qui permettra d’éviter d’avoir à jeter des smartphones simplement abîmés. »
Prochaine étape pour les scientifiques : déterminer si le polymère est conducteur ou non. La plupart des smartphones étant équipés d’électrodes pour repérer les gestes de l’utilisateur, la réponse sera déterminante pour la suite du projet.

À l’heure actuelle, la réparation d’un écran d’iPhone X coûte la modique somme de 321,10 €, espérons que les recherches de l'Université de Tokyo aboutissent.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.