Une femme tient un ballon rouge, symbole de sa résilience

Interroger le concept de la résilience d’entreprise

Avec Microsoft
© Blake Cheek / unsplash

La crise a souligné la nécessité pour les entreprises d’être résilientes.  Mais de quoi parle-t-on exactement ? Retour aux racines d'un concept.

Impossible d’être passé à côté du terme « résilience » cette année. Cette notion a beau connaître son heure de gloire aujourd’hui, la résilience est un concept étudié depuis des années pour aider les entreprises à s’adapter aux crises. C’est le principe « d’incertitude radicale » décrit par l’économiste Frank Knight dans son essai Risque, incertitude et profit, publié en 1921.

Une crise peut en cacher une autre

Si la résilience est partout ces derniers mois, c’est que les crises se succèdent. Catastrophes climatiques, pandémie de Covid-19, plateformisation de l’économie… C'est ce que le statisticien et essayiste spécialisé en épistémologie des probabilités Nassim Nicholas Taleb a théorisé comme étant des « cygnes noirs » . Leur éruption s’est considérablement accélérée.

Et une crise peut en cacher une autre. La crise sanitaire liée au coronavirus entraîne déjà une crise économique, qui fragilise les organisations les moins préparées au changement.

Télétravail et e-commerce, des laboratoires de la résilience

Face à une économie incertaine, la résilience n’est pas une mode, mais une nécessité. Pour devenir « résilientes » et sortir plus fortes de cette période d’incertitude, les entreprises ont tout intérêt à travailler leur maturité digitale.

Pour pérenniser leur activité avec l’e-commerce, créer de nouveaux modes de collaboration avec le travail hybride, répondre aux besoins avec de nouveaux services, comme la télémédecine…

Aller plus loin que la résilience

Plus qu’une réaction à un contexte qui change, la résilience est une transformation en profondeur des organisations. Pour ne plus subir, mais s’adapter. « Face aux grands enjeux systémiques de notre temps, il faut sortir d’une posture réactive pour être dans l’anticipation et l’adaptation » , défend l’explorateur Christian Clot.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur le site Microsoft Online Experiences.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.