habillage
premium1
premium1
actu_26781_vignette_alaune

Quand les mois indiquent les maux

Le 9 juin 2015

En croisant des datas médicales de patients avec leur mois de naissance, des scientifiques de Columbia ont réussi à établir des corrélations étonnantes. En plus de vos anniversaires, quelle maladie allez-vous fêter ?

Des scientifiques de l'Université Columbia ont développé un algorithme pour déterminer les corrélations récurrentes entre le mois de naissance des individus et les risques de maladies encourus par ceux-ci. Pour ce faire, ils ont récupéré les données médicales des 1,7 million de patients traités au New York-Presbyterian hospital/CUMC entre 1985 et 2013. Ils les ont ensuite croisées avec leur date de naissance et 1 688 maladies.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of American Medical Informatics Association. Ils indiquent, sur la base des données fournies, qu’une personne née en mai a moins de risques de développer certaines maladies qu’une personne née en octobre. Les chercheurs responsables de cette étude envisagent de reproduire ces croisements de données à plusieurs autres endroits des États-Unis et à l'étranger : ils pourront ainsi les comparer avec les corrélations établies à New-York et déterminer ainsi l’impact du changement de saison et de l’environnement en fonction des variantes. En identifiant ce qui cause ces liens entre maladies et mois de naissance, ils espèrent comprendre comment ils pourraient remédier à cet écart.

« Ces données pourraient aider les scientifiques à déterminer de nouveaux facteurs à risque de maladie », a déclaré Nicholas Tatonetti, l’un des auteurs de cette étude.

Des recherches antérieures avaient déjà démontré qu’il existait une corrélation entre la date de naissance et sa propension à développer de l’asthme et des troubles du déficit de l’attention (ADHD), mais aucune étude à grande échelle n’avait été jusqu’à lors entreprise.

Les auteurs de l'étude ont constaté que le risque d'asthme est plus élevé pour les bébés nés en juillet et octobre. Peu de temps avant, une étude danoise avait constaté que le risque de développer de l’asthme était plus élevé lorsqu’une personne était née en mai et en août, période où les niveaux d'ensoleillement du Danemark sont similaires à ceux de New York, dans la période de juillet et octobre.

En ce qui concerne les ADHD, les données de cette étude suggèrent que la plupart des personnes souffrant de ces troubles sont nées en novembre. Ce résultat correspond à celui d’une précédente étude suédoise. Les chercheurs de Columbia ont également mis à jour de nouvelles corrélations entre le mois de naissance et neuf types de maladies cardiaques, principales causes de décès aux États-Unis : les personnes nées en mars sont exposées à un risque plus élevé de fibrillation auriculaire (arythmie), d'insuffisance cardiaque congestive (ICC) et de troubles de la valve mitrale (PVM). Une personne sur quarante souffrant de fibrillation auriculaire serait en née en mars. Une étude précédente, basée sur des données médicales autrichiennes et danoises, avait également conclu que les personnes nées au cours des mois de mars et de juin avaient des propensions plus élevées à développer des maladies cardiaques et une plus courte durée de vie.

« Il est important de ne pas devenir trop s’angoisser à propos de ces résultats car, même si nous avons trouvé des liens significatifs, le risque global de maladie n’est pas si grand », souligne Nicholas Tatonetti. « Le risque lié au mois de naissance est relativement mineur quand il est comparé à d’autres variables plus influents comme le régime et l’exercice »

« Les ordinateurs toujours plus rapides couplés aux données de santé électroniques accélèrent le rythme des découvertes », souligne Mary Boland Regina, l’un des auteurs de cette étude. « Cette nouvelle richesse de données va nous permettre d’aider les médecins à résoudre d'importants problèmes cliniques ».

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.