habillage
premium1
premium1
insecte robot

Doit-on remplacer des animaux en voie d’extinction par des robots ?

L'ADN
Le 21 nov. 2017

C'est l'un des enjeux étudiés par Robotica, un projet explorant les synergies possibles entre faune sauvage et faune technologique.

Est-il possible d'améliorer de façon significative les conditions de vie des animaux et des plantes au travers de la robotique ? Alors que certaines espèces disparaissent, pouvons-nous les remplacer par des substituts technologiques ? Comment se préparer à une nouvelle vie sauvage évoluant en symbiose avec une forme de vie organique et technologique ? 
Autant de questions que se posent artistes, penseurs-euses, entreprises, scientifiques et designers travaillant ensemble autour du projet Robotica. Instigué par l’Institut néerlandais Transnatural, ce dernier a pour objectif d’évaluer la façon dont les organismes robotiques investiront demain la nature, qu’il s’agisse de redonner un semblant d’équilibre à la chaîne alimentaire ou même d’accumuler des données sur notre environnement pour mieux faire avancer la recherche ou optimiser nos interventions sur le terrain.
Présentée lors de la Dutch Design Week d’octobre 2017, l’exhibition Robotica dévoilait un panel de différentes créatures technologiques.
Parmi elles, la libellule artificielle et évolutive DelFly, l’équivalent d’un drone minuscule capable de s’adapter à son environnement et de voler sans dépendre d’un système de contrôle centralisé. En matière d’application, les robots DelFly pourraient pénétrer et explorer des endroits clos et même repérer d’éventuelles victimes lors de catastrophes naturelles.

libellule artificielle

Plus loin, certains réfléchissent même à la mise en place d’un « réseau cyber-physique » de vrais insectes capables d’évoluer sur n’importe quel terrain, accidenté ou non. Utilisés comme points de contact mobiles et harnachés de micro circuits électroniques, ces petits sherpas technologiques pourraient nous aider à cartographier certaines zones sinistrées pour en évaluer la sûreté.

insectes robots

 

Enfin, vous pouviez aussi tomber sur ce qui pourrait s’apparenter à une boîte à musique capable d’effrayer les parasites en reproduisant le bruit de bec d’un pivert contre un tronc. Aujourd’hui, en voie de disparition, ces oiseaux protègent plantes et arbres des insectes et sont indispensables à leur survie.

boite imitant le son d'un pivert

S’il est légitime de se demander où est l’intérêt de baisser les bras avant même d’avoir essayé d’endiguer la disparition de certaines espèces, l’alternative fait sens, notamment à une période où la prédiction de scénarios environnementaux catastrophiques commence tout juste à éveiller les consciences : « Nous avons besoin de cette période intermédiaire pour mettre en application ce genre d’innovation technologique et limiter au maximum les dommages infligés à notre environnement. », explique le fondateur de Transnatural Arjen Bangma.

Nous sommes donc encore loin des abeilles robotiques tueuses imaginées par Black Mirror. Plus près en revanche de solutions concrètes dont le but, à terme, sera de pousser les gouvernements à investir !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.