bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Une femme allongée sur la plage en train de lire un livre

Quels livres emporter en vacances cet été ?

Le 13 juill. 2018

Conspiration, robots, société, écologie... Quel que soit votre style, que vous préfériez la plage ou les vacances dans la pampa, il y a forcément là le bouquin qui vous plaira !

Ryan Holiday, Conspiracy: Peter Thiel, Hulk Hogan, Gawker, and the Anatomy of Intrigue, Chez Penguin

Un milliardaire qui détruit un empire médiatique… Ceci n’est pas une fiction ! L’histoire démarre en 2007 avec un article paru sur Gawker Media dévoilant l’homosexualité de Peter Thiel. Elle se terminera une décennie plus tard quand le fondateur de PayPal obtiendra, en sous-main et dans le cadre d’une tout autre affaire, la condamnation à 140 millions de dollars du groupe Media, provoquant ainsi sa faillite.

Collectif, Les bobos n’existent pas, Chez Presses universitaires de Lyon

Omniprésent, le terme « bobo » n’est pas neutre. Son usage tend à simplifier, et donc aussi à masquer, l’hétérogénéité des populations. Scientifiquement parlant, « les bobos n’existent pas », et le mot ne convient pas pour saisir la diversité des mécanismes, voire les contradictions à l’œuvre dans les phénomènes de « gentrification » marqués par le « retour en ville » des catégories moyennes et supérieures, l’effacement des plus pauvres et le renouvellement des activités et des paysages urbains.

François-Bernard Huyghe, Fake News : la grande peur, Chez VA éditions, collection « Influences et conflits »

Entre fuite de données et théories alternatives, rumeurs, trucages, influences étrangères, canulars et désinformations, bidouillages informatiques et croyances sauvages, nos sociétés de l’information ont visiblement un problème avec le contrôle de l’information et la supposée postvérité. Il faut se demander quels sont les ressorts culturels, psychologiques et technologiques de cette rupture. Et si les contre-mesures idéologiques et politiques destinées à rétablir le règne du vrai ne risquent pas d’entretenir un cycle infernal d’incroyance et de censure.

Pablo Jensen, Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations, Chez Seuil, collection « Science ouverte »

L’analyse des abondantes traces numériques que nous produisons constamment nous permettra-t-elle de créer une nouvelle science de la société ? Grâce à sa double compétence de chercheur en physique et en sciences sociales, l’auteur décortique de nombreux cas concrets de quantification de nos activités, en les comparant aux mathématisations réussies de la physique. Il les replace dans une perspective théorique générale, expliquant leurs réussites, leurs échecs et leurs conséquences politiques.

Bruno Perreau, Qui a peur de la théorie queer ?, Chez SciencesPo Les Presses

La théorie queer a été largement inspirée par les penseurs français tels que Foucault, Beauvoir et Derrida. L’auteur propose une enquête sur les liens entre identité, communauté et nation en France. Selon lui, si la théorie queer dérange, à droite comme à gauche, c’est parce qu’elle soutient l’idée que le sentiment d’appartenance ne naît pas d’un socle de valeurs et de références communes mais de la capacité à en contester le bien-fondé.

Thomas Frank, Pourquoi les riches votent à gauche, Chez Agone, collection « Contre-feux »

Après Pourquoi les pauvres votent à droite, en 2008, Thomas Frank, journaliste et essayiste américain, analyse l’abandon des classes populaires et des syndicats par leur parti historique, les démocrates. On y voit le prix payé par les laissés-pour-compte du remplacement du modèle industriel par celui de l’« économie de la connaissance », et comment le choix qui a été fait par les démocrates américains de recentrer leur programme sur les classes sociales riches et cultivées a eu pour effet un divorce entre les classes moyennes progressistes et les classes populaires.

Stefano Mancuso, Alessandra Viola, L’Intelligence des plantes, Chez Albin Michel

Savant de renommée mondiale, fondateur de la neurobiologie végétale, Stefano Mancuso est le premier à avoir démontré que les plantes discernent formes et couleurs, mémorisent des données, communiquent. Elles ont une personnalité, développent une forme de vie sociale fondée sur l’entraide et l’échange. Véritable manifeste écologique, ce livre nous plonge dans un incroyable voyage au cœur d’un monde qui, en formant plus de 99 % de la biomasse, s’avère aujourd’hui indispensable à l’humanité.

Damien Desbordes, Les robots vont-ils remplacer les journalistes ?Chez Plein Jour

Déjà de nombreuses dépêches d’Associated Press sont rédigées par un algorithme, et Le Monde, lors de l’élection présidentielle de 2017, a fait produire les articles sur certains résultats par Syllabs, une invention française. Des contraintes économiques entrent en compte, mais c’est aussi notre mode de consommation de l’information qui amène à cette transformation. L’IA devient un interlocuteur privilégié ; ce qui peut nous faire rêver ou nous inquiéter, mais en tout cas nous oblige à nous transformer.


Ce texte est paru dans le numéro 15 de la revue de L’ADN : Génération(s). Pour vous la procurer, c'est par ici.


Crédit photo d’illustration : Getty Images

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour