bravo

Vol au dessus d'un nid de machos

L'ADN
Le 12 déc. 2016

Sexisme et machisme sont nocifs pour la santé mentale des hommes.

Selon une étude américaine publiée dans le Journal of Counselling Psychology, par l'American Psychological Association, les machos sont plus susceptibles d'avoir des problèmes psychologiques et moins susceptibles de se faire soigner. Par macho, entendre les hommes qui se considèrent comme des playboys ou sont certains d’avoir un immense pouvoir sur les femmes.

« En général, les individus qui se conforment fortement aux normes masculines ont tendance à avoir une santé mentale altérée et sont moins favorables à avoir recours à une aide psychologique ; ces résultats diffèrent, néanmoins, selon les types spécifiques de normes masculines », a déclaré l'auteur principal de ce rapport Y. Joel Wong (PhD, Université d'Indiana Bloomington).

 

Avec son équipe, Y. Joel Wong a synthétisé les données de 78 études précédentes (soit 19 453 participants en tout) sur les hommes, leur santé mentale et leur perception de la masculinité. Les résultats ont été analysés à travers le prisme des 11 normes typiquement masculines:

Désir de vaincre
Contrôle de ses émotions
Prise de risque
La violence
Domination
Playboy (promiscuité sexuelle)
Autonomie
Primauté donnée au travail
Pouvoir sur les femmes
Dédain de l'homosexualité
Envie d'accéder à un certain statut.

 

Ces normes ont été scrutées en fonction de trois grands types de résultats en matière de santé mentale: la santé mentale négative (par exemple, la dépression), la santé mentale positive (par exemple, la satisfaction, l’épanouissement de soi) et la recherche d'aide psychologique.

Résultat ? Les hommes se conformant aux normes typiquement masculines, mise à part celle de la priorité donnée au travail sont plus souvent sujets à une santé mentale "négative » et moins enclins à se faire soigner. Tout particulièrement ceux qui jouent les playboys et pensent avoir le pouvoir sur les femmes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.