premium 1
premium 1 mobile
supreme-antivol

Un antivol Supreme volé… sans le vélo

L'ADN
Le 26 avr. 2017

À Bordeaux, le gérant d’un magasin de vêtements s’est fait voler son antivol Supreme… sans le vélo qui va avec. La marque de streetwear n’a pas fini de fasciner…

Rémy Teruel, directeur du shop streetwear Le Rayon Frais à Bordeaux, s’est récemment fait voler son antivol de vélo brandé aux couleurs de la marque Supreme, une pièce de collection pour les fans de l’enseigne puisque que ce dernier est encore disponible à l’achat sur eBay à partir de 176,07 euros. (Chez Décathlon et pour votre information, le prix d’un antivol oscille entre cinq euros et soixante euros).

antivol Supreme

S’il est d’usage pour un chapardeur de faucher les pneus, les roues, voire le vélo dans son intégralité, il semble que ce dernier n’ait eu d’yeux que pour son antivol aguicheur. Le vélo, lui (de type hollandais), est sagement resté devant la boutique de son propriétaire alors même que son prix lui est jusqu’à huit fois supérieur…

La marque de streetwear américaine n’a décidément pas fini de déchainer les passions.

En février dernier, Supreme avait proposé à la vente des tickets de métro estampillés aux couleurs de son identité de marque et avait littéralement créé des émeutes dans le métro de New-York...

Une force de frappe marketing rarement égalée. À quand la brosse WC aux couleurs de Supreme ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.