habillage
premium1
premium1
Un ado avec de la fumée
© Zachary Tan via Unsplash

Entre les ados et JUUL, c’est fini !

Le 13 sept. 2019

Après avoir connu le grand amour, les ados et leur cigarette électronique adorée sont au bord de la rupture. 

Depuis quelques semaines, les dangers des cigarettes électroniques font les gros titres. Des centaines de vapoteurs ont été hospitalisés pour des problèmes pulmonaires potentiellement liés à la cigarette électronique. Le 12 septembre, le Washington Post dénombrait déjà 6 morts connectées au vapotage. Les États-Unis semblent vivre une épidémie de juulite aigüe.

Véritable phénomène de mode, la start-up JUUL qui a capté 70% du marché de la vapoteuse pourrait bien devenir également un problème sanitaire. Les fondateurs de JUUL ont toujours défendu leur produit comme une aide pour accompagner les fumeurs de cigarettes traditionnelles vers le sevrage. Mais ce sont des ados, qui n’ont jamais touché « une blonde » de leur vie, qui ont été séduits par les parfums exotiques et le design de JUUL.

Il semblerait que la lune de miel soit finie et que l’histoire d’amour passionnelle entre les ados et JUUL touche à sa fin. Depuis le 29 août 2019, 248 099 tweets ont été publiés au sujet des e-cigarettes JUUL, d'après les données de Visibrain. L'outil de veille des réseaux sociaux note un emballement sur le réseau social depuis le 11 septembre 2019 avec 4 fois plus de mentions de la marque que la semaine précédente. Mais les messages sont loin d'être positifs.

D’après The Verge, Twitter connaît une augmentation de messages d’utilisateurs annonçant leur divorce avec Juul. 60 000 mentions entre le 9 et le 11 septembre 2019 contre 16 000 durant la même période en 2018. Sur le réseau social à l’oiseau bleu, les repentis de JUUL postent leurs adieux à leur vapoteuse. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne manquent pas de créativité et de théâtralité.

Des mises en scène étudiées

Plutôt que jeter sa JUUL dans la poubelle – de recyclage ! – Collin Cook a préféré une mise en scène étudiée à base de moustiquaire trouée. De quoi bien faire passer le message.

 

Le lancer de JUUL par la fenêtre

La vapoteuse dans les égouts

Pour se défaire de sa JUUL, tous les moyens sont bons, donc. Dommage que ces twittos choisissent de libérer leur vapoteuse dans la nature et de contribuer à polluer encore un peu plus l'environnement. 

Commentaires

Répondre à RV Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.