habillage
premium1
premium1
une personne en chaise roulante en train de servir un client au comptoir au restaurant
© lisegagne via Getty Images

Réfugiés, handicapés, chômeurs... Ces restaurants luttent contre l'exclusion

Sopexa
Le 10 mai 2019

Bien manger tout en faisant du bien autour de soi, c'est la mission portée par ces restaurants qui placent l’engagement social et solidaire au centre de leur raison d’être. 

Développer les liens de proximité

Avec Les Petites Cantines, c’est la fête des Voisins tous les jours. À Lyon, Lille, Strasbourg, Annecy et Nantes, ce réseau de cantines de quartier, ouvert à tous, a pour objectif de développer les liens de proximité et de promouvoir l’alimentation durable. Les habitants et les salariés d’un quartier peuvent ainsi manger ensemble. Chacun participe à hauteur de ce qu’il peut et est invité à participer à l’organisation du repas.

L'inclusion des plus démunis au restaurant

Depuis 2018, le Refettorio de Milan, créé par le Chef étoilé Massimo Bottura, a son pendant à Paris. Le restaurant solidaire est niché dans les cryptes de l’église de la Madeleine. Il est né de la collaboration de Food for Soul, l’association à but non lucratif fondée par Massimo Bottura, avec « Le Foyer » de la Madeleine. Le Refettorio propose un service de restauration du soir, gratuit pour les personnes les plus vulnérables, en situation d’exclusion et de précarité. Le service est assuré par des bénévoles. En cuisine, un chef, voire un grand chef, concocte bénévolement le menu à partir d’aliments invendus fournis par des partenaires comme la Banque Alimentaire.

Au-delà de l’aspect caritatif, le Refettorio Paris est aussi un projet culturel. Il propose aux plus démunis d’expérimenter le bon et le beau tout en gardant un lien social, dans un espace chaleureux, accueillant et inspirant, pensé par des artistes, architectes et designers qui se sont également impliqués dans le projet.

Dans le même esprit, Le Recho - contraction de Refuge, Chaleur et Optimisme -, est un projet solidaire à l’attention des réfugiés. Lancé en 2016 par la cheffe et comédienne Vanessa Krycève, le foodtruck est financé par le crowdfunding et reçoit le soutien de chefs connus. Aujourd’hui, le projet propose aussi des ateliers cuisine où les habitants et les réfugiés cuisinent puis mangent ensemble.

Des initiatives pour l'empowerment des femmes

Côté traiteurs, MAM'AYOKA (« qui donne de la joie » en langue yoruba) est un restaurant solidaire complété d’un service traiteur situé dans le nord de Paris. En cuisine, « des femmes du quartier au chômage, qui viennent des quatre coins du monde, et qui ont des talents de cuisinières », explique Sophie Lawson, la fondatrice.

MEET MY MAMMA a aussi pour mission d'aider les femmes à s'émanciper par la cuisine. La start-up révèle les talents culinaires de femmes issues de tous types de migrations. Son objectif : faire découvrir les cuisines du monde les plus authentiques, faites maison et préparées avec amour par les meilleures cheffes, les Mamas. MeetMyMama commence à se faire un nom avec ses prestations pour les événements en entreprises, privatisations, ateliers culinaires…

En cuisine ou dans la salle, le handicap a sa place au restaurant

Les personnes souffrant de handicaps tels que la Trisomie 21 ou l’autisme sont rarement intégrées dans le milieu professionnel, malgré leurs diverses compétences. Heureusement des initiatives investissent dans la formation de ces personnes en situation de handicap. Ces restaurants ou cafés font aussi le pari d’apporter aux consommateurs urbains un moment de rencontre atypique. Le tout nouveau EN 10 SAVEURS à Levallois-Perret en est une illustration.

Mais on peut aussi citer Le reflet à Nantes et bientôt à Paris. Et bien sûr, Café Joyeux, un coffee shop qui redonne dignité à des personnes en handicap cognitif en leur offrant un travail en milieu ordinaire. L’enseigne emploie vingt-cinq travailleurs handicapés en CDI dans deux établissements, un à Paris et un à Rennes.


Cette enquête a été menée par Sopexa, agence de communication internationale spécialisée sur les sujets alimentation, boisson et lifestyle.


POUR ALLER PLUS LOIN

> Vous voulez manger bio, responsable et sans gaspillage ? Allez faire un tour dans ces restos

> Le top 19 des chaînes de restaurant préférées de la génération Z

> Orenda, le label des lieux qui s'engagent contre les stéréotypes de genre

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.