Dreamie Pixie boys

Qui est le Manic Pixie Dream Boyfriend, le nouvel idéal masculin 2021 ?

© Travis Barker, Pete Davidson, Kim Kardashian et Machine Gun Kelly ©Glenn Francis, Ace Osment, The White House et Paulien Zomer

Il est le pendant de la Manic Pixie Dream Girl, et il fait tourner la tête des stars et des réseaux (qui aiment aussi à le moquer). Le signe d'une émancipation des stéréotypes de genre ? Clairement.

Alors que les archétypes et injonctions imposés aux hommes sont de plus en plus remis en cause, les contours de la masculinité se refondent et se redessinent aussi bien sur les réseaux que dans « la vraie vie »  : les hommes piochent dans la garde-robe des femmes, arborant jupes, bijoux, robes ou maquillage, se raccrochent au mouvement body positive et s'affirment en tant que nouveaux sex-symbols. En pleine crise identitaire, les hommes ? En tout cas, cela tiraille dans tous les sens. Et la popularité (parfois raillée, il faut bien le dire) du Manic Pixie Dream Boyfriend, cet homme fantasque, loufoque et libéré, n'est que l'une des dernières expressions de la mouvance.

Qui est le Manic Pixie Dream Boyfriend ?

Élaborée en 2015 par la journaliste Anna Breslaw dans The Cut afin de décrire un type d'homme rencontré à la fac, la formule Manic Pixie Dream Boyfriend (MPDB) n'est pas forcément très élogieuse... « C'est le mec qui s'est auto-convaincu d'être un esprit libre, et qui est bien résolu à rendre votre vie magique alors que vous ne lui avez rien demandé » décrit la journaliste. En deux mots, le MPDB prétend cheminer hors des sentiers battus et « vivre le moment présent », car sa compréhension de l'univers est plus fine que la vôtre ou la mienne. Avec son amour des romans obscurs et son allure décontractée, il attire les femmes qui sortent d'une relation longue ou douloureuse et leur ouvre les yeux sur l’étroitesse de leur existence.

Le MPDB ne sort pas de nulle part. Il est le pendant masculin d'un archétype féminin éculé, la célèbre Manic Pixie Dream Girl. Décrite en 2007 par le journaliste fan de pop culture Nathan Rabin dans The A.V. Club, la Manic Pixie Dream Girl est solaire, pleine d'énergie, indépendante et excentrique. Son rôle : ramener à la vie le héros, un homme tour à tour ombre et torturé. Pensez Zooey Deschanel dans New Girl et 500 Days of Summer, Kirsten Dunst dans Elizabethtown, Cara Delevingne dans Paper Towns ou encore Natalie Portman dans Garden State.

Après avoir sévi durant près de deux décennies, la Manic Pixie Dream Girl est donc en passe de se faire supplanter par le Manic Pixie Dream Boyfriend. Et pas seulement à l'écran.

2021 : l'ère des Manic Pixie Dream Boyfriends ?

Récemment, i-D s'interrogeait : vivons-nous à l'ère du Manic Pixie Boyfriend ? « Depuis que l’expression a été forgée, le Manic Pixie Dream Boyfriend n'a jamais vraiment été visible, jusqu'à ce qu'un grand nombre d'entre eux apparaissent ces derniers mois aux bras et à la bouche de quelques-unes des plus grandes stars mondiales. Pour Internet, 2021 est bien l’année du MPDB », souligne le média.

Où donc peut-on voir le MPDB ? Aux bras de femmes qui pèsent : Megan Fox et Kourtney ou Kim Kardashian. Elles s'affichent respectivement en compagnie du chanteur Machine Gun Kelly, du batteur Travis Baker et de l'acteur Pete Davidson, connu pour ses apparitions dans l'émission de télé américaine SNL.

Avec près de 64 millions de vues associées aux Manic Pixie Dream Boys sur TikTok, les réseaux s'attachent à décortiquer en vidéo le phénomène. Pour Rag Report, si le persona est d'abord apparu dans les films et séries (pensez Jack dans Titanic ou le soft boy Gus dans la romcom The Fault In Our Stars), le MPDB a finalement fait son apparition IRL sous la forme d'hommes recouverts de tatouages et portant des jeans déchirés. Leur fonction : consoler les cœurs fatigués et pimenter l'existence le temps d'une parenthèse salvatrice.

@rag.report

@broketokeandchoke uncovered our new favorite aesthetic  |  duet with your manic pixie dream outfit #learnontiktok #tiktokpartner #manicpixiedreamboy

♬ Similar Sensation (Instrumental) - BLVKSHP

Le MPDB peut-il être une bonne nouvelle ?

S'il y a quelque chose d'indéniablement agaçant dans le MPDB, sa récente prolifération procure toutefois matière à se réjouir.

C'est en tout cas l'avis des youtubeuses de la chaîne The Take : « Alors que le trope de la Manic Pixie Dream Girl renforce certains traits déjà attribués aux femmes, comme le fait d’être toujours partante, drôle, agréable et focalisée sur le bonheur de son partenaire (…), le MPDB remet en cause le statu quo des genres, en représentant la désirabilité par des caractéristiques qui ne sont traditionnellement pas attribuées aux hommes, comme le fait d'être ouvert et enclin à communiquer, ou prêt à se sacrifier pour soutenir l’indépendance de sa partenaire. » Et c'est vrai que cela a tout d'une bonne nouvelle.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.