actu_27894_vignette_alaune

Une branlette pour sauver le porno en Inde

Après avoir fait bloquer plus de 850 sites internet pornographiques, le ministère des télécommunications indien s'est retrouvé face à une multitude de protestations. Exemple ici avec « Wank for Freedom » , une pétition qui se « signe » de façon bien particulière...

Après de nombreuses accusations de censures, le gouvernement indien renonce finalement à bloquer des centaines de sites pornographiques. En août dernier, le ministère des télécommunications avait ordonné aux fournisseurs d’accès à internet de bloquer l’accès à plus de 850 sites pornographiques.

Bien sûr, cette interdiction a suscité de nombreuses réactions, indiennes et internationales. Par exemple, le site « Wank for Freedom » (qui pourrait simplement se traduire par « une branlette pour la liberté ») avait lancé une collecte de don. Ainsi, quiconque se sentait abattu ou offensé par le bannissement du porno pouvait offrir… une branlette, donc, pour alimenter une pétition. 

Le ministère a finalement bien voulu entendre raison et a rétabli l'accès aux sites pornographiques, déclarant que « les fournisseurs d'accès sont libres de permettre l'accès aux sites qui avaient été interdits et ne présentant pas de contenu pédophile. »

Cependant, certains fournisseurs attendent des ordres plus clairs avant de rétablir l’autorisation d’accès à ces contenus. 

 

Si vous aussi vous voulez « protester », c'est par ici

 

Source photo

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.