actu_29452_vignette_alaune

This Year Next Year, par GroupM

GroupM publie son dixième rapport consécutif sur l'évolution et les prévisions de dépenses médias mondiales. Au programme pour 2016 : une croissance de 4,5% dans le monde... mais seulement 0,2% en France.

Disparités territoriales

GroupM met en évidence les disparités territoriales des investissements publicitaires : en Europe de l'Ouest (+3,4%, soit 94M€), la France obtient le plus faible taux de croissance des dépenses médias (+0,2%, soit 20,7M€), derrière l'Allemagne (+1,4% soit 17,4M€), et le Royaume-Uni (+7,2% soit 23,5M€). L'Italie (+2,2% soit 7,4M€) et l'Espagne (+5,5% soit 5,0M€) augmentent significativement leurs dépenses, mais les investissements restent moins importants. 

 

Répartition des médias

L'étude analyse également la répartition des médias dans les prévisions de dépenses. En France, les leviers digitaux devraient connaître la plus forte croissance avec +4,8%, et occuper 29,8% du marché (soit 3 187M€). La télévision se voit ainsi concurrencée, puisqu'elle devrait atteindre 31,1% des dépenses (soit 3 320M€). La tendance se retrouve dans d'autres pays européens, notamment au Royaume-Uni où le média internet rassemble à lui-seul près de la moitié des dépenses (48;7% soit 8 284M€). 

 

Une croissance maintenue

Pour l'après 2016, GroupM anticipe un mouvement de croissance continue des prévisions de dépenses médias dans le monde : +7,1% en 2017 et +5,1% en 2020. 

 

 

source photo

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.