premium 1
premium 1 mobile
actu_32104_vignette_alaune

Samsung intègre des pubs dans ses TVs

Le 1 juin 2016

Pour compenser la baisse des ventes de ses produits, le constructeur coréen décide d’introduire des publicités envahissantes sur ses télévisions connectées. Brillant ! Ou très pénible ?

Il semblerait que Samsung maitrise d’une main de maître le marketing intrusif. La marque insère, sans autorisation préalable, des publicités dans des films téléchargés et dans des programmes en direct sur ses smart TV. Cette fonctionnalité est déjà effective aux Etats-Unis et devrait bientôt gagner l’Europe. Une simple mise à jour automatique intégrerait ces publicités directement dans le système d’exploitation.

D’après The Wall Street Journal, avec environ 50 millions de téléviseurs vendus par an, le constructeur coréen est un acteur dominant du marché. Cependant le marché demeure saturé et les téléviseurs low-cost (TCL Corp., Hisense Co. et TV Japonaises Firefox Panasonic Corp.) et les appareils HD ont le vent en poupe.

« L’entreprise commercialise des smart TV de bonne qualité, cependant cette industrie stagne depuis quelques années. Il faut qu’elle trouve un nouveau moyen de monétiser son business au travers par exemple du contenu », déclare Lee Seung-woo, analyste chez IBK Securities in Seoul.

A défaut de choisir cette solution, la marque souhaite mettre en œuvre n’importe quel moyen pour empêcher la baisse de bénéfices. La voie choisie est cependant douteuse. Aujourd’hui la publicité intrusive est mal accueillie par les consommateurs qui la trouvent envahissante, son impact est donc remis en cause. De plus, les moyens mis en place par Samsung pour insérer ces publicités dans le système d’exploitation, posent un problème sur la protection des données personnelles des utilisateurs.

Dans la société actuelle les données qui nous concernent sont sans cesse négociées. La question devient : qu’est-ce qui donne le droit à Samsung d’assaillir d’annonces ses utilisateurs ? Et pourquoi ne bénéficient-ils pas d’annonces différentes ? Les téléviseurs Samsung étant déjà connus pour être des « espions dans le salon », le vice-président exécutif de Samsung Lee Won-jin, ne devrait-il pas  coordonner ses dispositifs en adéquation avec la loi ?

« Nous sommes susceptibles de lancer de nouveaux dispositifs qui permettront aux utilisateurs de consommer du contenu vidéo différemment, ce qui laisse à penser que la concurrence qui est centrée autour de la qualité de l’image va changer de manière significative », a déclaré Kim Hyun-suk head of Samsung’s TV business.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.