habillage mobile
premium 1
premium 1
actu_31741_vignette_alaune

Procter & Gamble explore la complexité du rôle de mère

Le 11 mai 2016

A l’occasion de la fête des mères, P&G révèle une étude unique sur les mamans intitulée « Le nouveau visage de la maternité ». Cette analyse mondiale inédite s’attache à démontrer ce que signifie être mère dans le monde d’aujourd’hui.

Dévoilée dans le cadre de la nouvelle campagne #MerciMaman de P&G cette étude s’est inspirée des recherches réalisées par les marques du groupe Procter & Gamble telles que Pampers, Ariel et Pantene, pour concevoir les produits les plus adaptés aux millions de mamans à travers le monde. C’est auprès d’elles que P&G a puisé son inspiration pour créer la campagne #MerciMaman et trouvé le thème de ce nouvel opus : la force.

 

Un nouveau moto maternel : « Il faut quelqu'un de fort pour les rendre plus forts »

Le nouveau film « Strong » de la campagne #MerciMaman de P&G met en scène la force des mamans et le courage dont elles font preuve au quotidien et qui résonne comme un écho pour leurs enfants dans des moments cruciaux de leur vie. Un thème qui fait sens puisqu’en France, 59% des femmes pensent que la maternité est plus complexe aujourd’hui qu’elle ne l’était hier.

L’étude révèle ainsi que « devenir mère » est un accomplissement, qui demande des qualités nouvelles et font émerger une « force » qu’elles transmettent ensuite à leurs enfants. En effet, 98% des mères françaises admettent ne pas avoir anticipé les changements apportés par la maternité, et mettent en avant le fait qu’elles ont dû développer leur patience (72%), leur sens de l’organisation (61%) ou encore leur sens de l’humour (36%) à l’arrivée de leur enfant. Ce voyage vers la maternité ne se fait pas sans bouleversements pour les mamans. Pour autant en France, seules 37% des mères recourent à une « aide extérieure » pour les aider à élever leurs enfants, tandis qu’elles sont 54% à en bénéficier à travers le monde.

 

La mère : un véritable « coach de vie »

77% des mères affirment réussir parfaitement à prendre soin de leurs enfants : un résultat qui démontre une grande confiance des femmes dans leur vision de leur rôle de mère. Ainsi, la maman est un véritable « coach de vie » pour son enfant. C’est par ce rôle unique qu’elles transmettent leur force, tout en les guidant sur le chemin du développement personnel. Le « coach de vie » revêt une dimension multiforme, de la réciprocité dans l’apprentissage maternelle à sa toute-puissance. Le coach est protecteur mais peut aussi se révéler ‘dictateur’.

 

La force d’élever un grand champion 

« J’ai voulu transmettre à mes enfants des valeurs essentielles telles que le courage, le contrôle de soi, l’envie de se dépasser, mais aussi le respect. Je n’aime pas perdre, et je pense que Teddy a puisé dans cette part de moi », confie Marie-Pierre Riner, la maman de Teddy Riner, ambassadeur P&G pour les Jeux Olympiques de Rio. La campagne #MerciMaman met tout particulièrement à l’honneur les mamans d’athlètes, qui accompagnent leurs enfants à chaque étape de leur parcours jusqu’au sacre des Jeux Olympiques, en leur donnant la force d’être les meilleurs. Un véritable rôle de coach de vie qui se reflète au quotidien dans le soin apporté par la maman aux activités de son enfant : «  C’est moi qui ait inculqué à mon fils les bons réflexes en termes d’hygiène de vie, qui lui préparait son sac, l’emmenait au sport, surveillait ses horaires de coucher, et même, qui lavais son kimono jusqu’à ses 20 ans passés ! », ajoute Marie-Pierre Riner, rieuse. « L’accompagnement sportif commence ainsi dès les premiers instants de la vie de l’enfant, la mère lui apprend par sa voix, par ses gestes, par sa vitalité, le désir de se développer dans ses potentialités corporelles. Les mères sont elles-mêmes nées pour élever de grands champions en leur transmettant le plaisir de la performance », souligne le psychiatre psychanalyste Serge Hefez, spécialiste de la famille.

 

Un nouveau moto maternel : « Il faut quelqu'un de fort pour les rendre plus forts »

Le nouveau film « Strong » de la campagne #MerciMaman de P&G met en scène la force des mamans et le courage dont elles font preuve au quotidien et qui résonne comme un écho pour leurs enfants dans des moments cruciaux de leur vie. Un thème qui fait sens puisqu’en France, 59% des femmes pensent que la maternité est plus complexe aujourd’hui qu’elle ne l’était hier.

L’étude révèle ainsi que « Devenir mère » est un accomplissement, qui demande des qualités nouvelles et font émerger une « force » qu’elles transmettent ensuite à leurs enfants. En effet, 98% des mères françaises admettent ne pas avoir anticipé les changements apportés par la maternité, et mettent en avant le fait qu’elles ont dû développer leur patience (72%), leur sens de l’organisation (61%) ou encore leur sens de l’humour (36%) à l’arrivée de leur enfant. Ce voyage vers la maternité ne se fait pas sans bouleversements pour les mamans. Pour autant en France, seules 37% des mères recourent à une « aide extérieure » pour les aider à élever leurs enfants, tandis qu’elles sont 54% à en bénéficier à travers le monde.

Le processus de la maternité dans les premiers instants qui suivent la naissance est très bien décrit par Serge Hefez, psychiatre psychanalyste spécialiste de la famille, pour lequel le fait de devenir mère se traduit par un changement émotionnel fort, et met en œuvre un échange réciproque entre la mère et l’enfant : « Dès après la naissance, toute mère cherche à prendre son enfant dans ses bras, à le bercer, le toucher, le vêtir, le réchauffer, en un mot à le materner. Ces gestes, qui ont pour objectif d’aider le bébé à se développer le mieux possible, sont le fruit d’un échange très complexe, d’un double mouvement de compétence : l’enfant apprend à sa mère à devenir mère. C’est le temps de la fusion bienheureuse, celle qui permet à la mère et à l’enfant de grandir et de se transformer. Peu de mères peuvent réellement anticiper ce profond chamboulement que suscite le lien à leur bébé. Conjoint, travail, amis, investissements personnels, tout passe pour un temps, et, heureusement, pour un temps seulement, au second plan. »

 

 

La mère : un véritable « coach de vie »


77% des mères affirment réussir parfaitement à prendre soin de leurs enfants : un résultat qui démontre une grande confiance des femmes dans leur vision de leur rôle de mère. Ainsi, la maman est un véritable « coach de vie » pour son enfant. C’est par ce rôle unique qu’elles transmettent leur force, tout en les guidant sur le chemin du développement personnel. Le « coach de vie » revêt une dimension multiforme, de la réciprocité dans l’apprentissage maternelle à sa toute-puissance. Le coach est protecteur mais peut aussi se révéler ‘dictateur’.

 

« En effet, ajoute Serge Hefez, une mère observe avec tendresse son nourrisson, couché sur le ventre, qui essaye de tendre la main pour attraper un objet. La mère peut accompagner le mouvement et l’encourager de la voix : « Allez, vas-y, ho-hisse, ho-hisse ! ». Cette voix impulse le mouvement du bébé qui décuple son effort. Sa mère le félicite « Bravo ! ». Le nourrisson crée ainsi son univers intérieur, en transformant cet accompagnement, cette voix, cet effort musculaire, en plaisir d’avoir attrapé l’objet et d’avoir ainsi atteint son but. Tant que la mère donne l’objet à l’enfant, ils ne font qu’un. Mais il y a toujours un moment où il faut anticiper le fait que l’enfant va y arriver tout seul. Il accomplit son exploit, tout en étant accompagné et encouragé par elle. Le désir maternel galvanise son envie. Elle est à jamais son « coach de vie » », explique le psychologue. 

 

La force d’élever un grand champion 

 

« J’ai voulu transmettre à mes enfants des valeurs essentielles telles que le courage, le contrôle de soi, l’envie de se dépasser, mais aussi le respect. Je n’aime pas perdre, et je pense que Teddy a puisé dans cette part de moi », confie Marie-Pierre Riner, la maman de Teddy Riner, ambassadeur P&G pour les Jeux Olympiques de Rio. La campagne #MerciMaman met tout particulièrement à l’honneur les mamans d’athlètes, qui accompagnent leurs enfants à chaque étape de leur parcours jusqu’au sacre des Jeux Olympiques, en leur donnant la force d’être les meilleurs. Un véritable rôle de coach de vie qui se reflète au quotidien dans le soin apporté par la maman aux activités de son enfant : «  C’est moi qui ait inculqué à mon fils les bons réflexes en termes d’hygiène de vie, qui lui préparait son sac, l’emmenait au sport, surveillait ses horaires de coucher, et même, qui lavais son kimono jusqu’à ses 20 ans passés ! », ajoute Marie-Pierre Riner, rieuse. « L’accompagnement sportif commence ainsi dès les premiers instants de la vie de l’enfant, la mère lui apprend par sa voix, par ses gestes, par sa vitalité, le désir de se développer dans ses potentialités corporelles. Les mères sont elles-mêmes nées pour élever de grands champions en leur transmettant le plaisir de la performance », souligne le psychiatre psychanalyste Serge Hefez, spécialiste de la famille.

 

 

Une campagne qui s'intègre dans la lignée de la célébration des mères initiée par P&G depuis plusieurs années avec les "Thank you Mom" : 

Ici en 2012 :

 

Et ici en 2014 :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.