macfly vire par son patron

42 % des Français cachent leur licenciement à leurs collègues

L'ADN
Le 6 févr. 2018

Continuer à faire consciencieusement son travail ou organiser un pot de départ ? Le licenciement peut être digéré de manière très différente. Une étude menée par Qapa.fr.

Qu’elle sorte de nulle part ou non, l’annonce d’un licenciement reste un moment difficile à gérer. Qapa.fr, site dédié à la recherche d’emploi, s’est penché sur les effets de cette nouvelle sur le comportement des Français.
42 %
des Français préfèrent cacher à leurs collègues qu’ils viennent de perdre leur emploi
87 %
Si la majorité des employés admettent avoir été licencié, 87% des personnes interrogées cachent difficilement leur état et laissent largement entrevoir que les choses vont mal pour eux.

Rester professionnel jusqu'au bout… ou pas, telle est la question

Après avoir appris la fin de leur contrat de travail, peu de Français continuent de travailler assidument, ils ne sont que 15% dans ce cas. On les salue pour leur fairplay !

Une fois l'information au grand jour, la résignation laisse place au découragement et à la rancoeur  : 21 % des employés ne font ensuite que le strict minimum, et 39% des femmes et 47% des hommes admettent devenir irritables. Pire, 22 % des sondés avouent carrément ne plus rien faire du tout et avoir un comportement exécrables.

Solidarité : on reste groupés !

87 %
D’après Qapa.fr, les Français au courant du futur licenciement d’un collègue ne changent pas leurs habitudes à son égard. C’est le cas surtout chez les femmes (87%), mais aussi majoritairement chez les hommes (65%).
61 %
des personnes licenciées tentent de rester en contact avec leurs amis proches au sein de leur ancienne entreprises.
Cependant, il apparait clairement que la perte d’un emploi reste un tabou. Dans les faits, 72% des femmes et 79% refusent de parler de leur licenciement à leurs collègues.

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d'inscrits sur la base Qapa.fr entre le 24 et 30 janvier 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d'hommes. Tranches d'âges : 1% de 18-24 ans, 22% de 25-34 ans, 43% de 35-44 ans, 33% de 45-54 ans et 1% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.