actu_28625_vignette_alaune

"Dealer de Sucre" vous informe sur Instagram

Le 10 nov. 2015

Quelle quantité de sucre absorbez-vous chaque jour ? Dealer de Sucre vous aide à trouver la réponse via son compte Instagram. Interview.

Tomber sur le compte Instagram de Dealer de Sucre, c’est s’assurer de ne pas se planter au goûter. A travers une esthétique minimaliste et efficace, on y découvre la quantité de sucre présente dans des aliments du quotidien : gâteaux, yaourts, boissons… nul petit plaisir n’est épargné, puisque les M&M’s côtoient les barres de céréales Fitness. Si le sucre n’est pas nécessairement en odeur de sainteté en ce moment, ce compte ne nous invite pas à adopter un régime où les sucres ajoutés seraient bannis à jamais. « La consommation de sucre n’est pas un problème aujourd’hui. Mais la non-conscience de ce que nous consommons, oui ».

Derrière ce projet, ni diététicien, ni artiste. « La santé et l’alimentation sont des sujets qui m’importent en revanche », confie Dealer de Sucre. L’objectif derrière la création de ce compte ? « Le plaisir, tout simplement. Je n’avais aucune prétention avec cette initiative, autre que celle de me trouver un projet personnel, une échappatoire créative. (…) Concernant le sujet, le sucre est au cœur des préoccupations de santé publique aujourd’hui. En plus, il a l’avantage d’être plus esthétique qu’une autre matière première… Il n’est pas certain que ‘’dealerdegras’’ aurait abouti au même rendu ». On adhère !

Et on est assez stupéfaits de voir que le message peut être illustré avec autant de précision. « J’ai l’impression d’apprendre quelque chose aux gens, et pourtant je n’ai aucun savoir ni secret particulier : je lis tout simplement la composition produit figurant sur l’emballage ». Et en France, nous avons les outils pour les comprendre… « Les étiquettes sont assez claires et lisibles ». Mais alors, pourquoi le message semble-t-il mieux passer sur Instagram ?

« Le meilleur média pour faire passer un message est celui sur lequel les gens sont. Nous avons désormais pris davantage l’habitude de consulter notre smartphone que le dos d’un paquet de biscuits ». Première étape : « adapter son message aux codes de la plateforme et à son usage ». Ici, le visuel prime, mais Dealer de Sucre insiste sur la nécessité de bien lire les légendes, qui précisent à quelle quantité correspondent les morceaux de sucre : une portion, 100g…

Quand on voit l’efficacité du travail proposé, on se dit que l’Organisation Mondiale de la Santé pourrait s’en inspirer… « L’OMS est présente sur plusieurs réseaux sociaux, fait des médias ses relais auprès du grand public… Je pense que le problème vient plus du contenu que de son écosystème. Encore une fois, faire passer un message, c’est s’adapter aux usages de consommation média des personnes que l’on souhaite toucher ». A bon entendeur…

 

Retrouvez Dealer de Sucre sur Instagram et sur Twitter 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.