habillage mobile
premium 1
premium 1
the office

Au travail, plus on gagne d'argent, plus on est stressé

Le 20 avr. 2018

Bien souvent, pour les salariés, le travail est synonyme de stress. Entre argent et épanouissement faut-il choisir ? Une étude LinkedIn donne quelques clés.

Dans le monde professionnel, le nombre de burnouts augmente de façon croissante depuis plusieurs années. Alors, on instaure un droit à la déconnexion, on nomme des Chief Happiness Officer pour faire revenir le bonheur dans les bureaux et on essaye de généraliser de nouvelles pratiques comme le télétravail mais rien n’y fait, les employés continuent de subir le stress au travail Une étude LinkedIn s’intéresse à ce fléau de notre époque.

Parmi les 1 000 sondés Américains, 52% ont déclaré être stressés au travail. Et dans ce domaine, les hommes et les femmes sont à égalité réelle.

L’argent ne dort jamais... mais ceux qui en gagnent non plus

L’argent ne fait pas le bonheur. En revanche, il génère clairement du stress au travail. L’étude indique donc que les employés les plus stressés sont ceux qui gagnent le plus d’argent. 68% des salariés ayant un salaire annuel supérieur à 200 000$ déclarent être soumis au stress. Parmi ceux qui ont un salaire nettement plus modeste, la proportion reste élevée avec près d’un salarié sur deux gagnant entre 35 000$ et 50 000$ qui souffre de ce mal.

stress

source : LinkedIn

 

Le stress au bureau affecte particulièrement la génération X avec près de 3 salariés sur 5 concernés par le problème. Les millennials, dont la carrière est plus récente et n’ont pas toujours accès à des postes à forte responsabilité, ne sont « que » 44% à être sous pression au bureau.

age

source : LinkedIn

Riches et stressés, mais satisfaits ?

Plus on gagne d’argent, plus on est stressé. Mais est-ce que le stress est le prix à payer pour un emploi plus satisfaisant ? LinkedIn a donc interrogé les participants sur leur degré de satisfaction dans leur poste actuel. Et les résultats montrent que les salariés qui expriment la plus grand satisfaction (81%) sont ceux dont le salaire annuel se situe entre 51 000$ et 75 000$ et ce sont aussi les moins stressés, avec « seulement » 38% d’entre eux. Les employés qui gagnent entre 35 000$ et 50 000$ annuels ont le plus bas taux de satisfaction, seulement 69% d’entre eux sont heureux au bureau.
Le stress éprouvé dans le monde professionnel ne semble pas lié à la satisfaction éprouvée dans son poste. 78% des baby boomers aiment leur travail alors qu’ils sont 52% à être stressés. Au contraire, les millennials sont les moins satisfaits : plus d’un sur quatre (72%) n’est pas content au bureau alors qu’il s’agit de la génération la plus zen.

Bref ! On peut être stressé mais satisfait... ce qui est une très bonne nouvelle dans le fond !


Méthodologie 

Sondage effectué sur un échantillon de 1 000 membres LinkedIn aux Etats-Unis qui ont indiqué avoir un emploi.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.