premium 1
premium 1 mobile
deux jeunes dans un lit

Au lit, toutes nos pratiques ont changé. On a les chiffres !

Le 30 janv. 2018

Vous pensez tout savoir sur vos contemporains ? Regarder leurs pratiques sous la couette devrait arriver à vous surprendre.

La cyberlove revolution ! Ce sont surtout les acteurs du porno ou les géants de la pharmarcie qui s'y intéressent. Pourtant, c'est une tendance de fond, et les chiffres collectés depuis une dizaine d'années par l'institut de sondage Ifop parlent d'eux-mêmes... Franchement, à ce stade de changements ou d'adoption, on pourrait même dire qu'ils hurlent.

Petite découverte entre intimes donc...

Sites / appli même combat : le new deal de la rencontre

Plus d'un quart des Français.e (26%) se sont déjà inscrit.e.s au moins une fois sur un site de rencontre, soit une proportion qui a doublé en l’espace de 12 ans (11 % en 2006).

Pr§s des deux tiers des Français ayant déjà trouvé un partenaire via un site admettent y avoir déjà eu « une aventure sans lendemain » (62%) et plus de la moitié y ont une expérience sexuelle avec quelqu'un sans chercher ensuite à la revoir (55%) 

Plus de la moitié (61 %) des personnes ayant déjà rencontré quelqu’un via un site de rencontre s’est déjà retrouvée directement à leur domicile (ou à celui de leur partenaire) sans de rendez-vous préalables dans un lieu public.

 

Source : « Les Français et les rencontres en ligne à l'ère des applications », Ifop, janvier 2018

Le Porno : un loisir comme un autre

Le nombre de Français.es à avoir déjà surfé sur un site pornographique au cours de leur vie a progressé de manière continue au cours des 10 dernières années, passant de 17 % en 2005 pour s’élever désormais à 60 %.

Un homme sur trois (33 %) surfe sur un site X au moins une fois par semaine (contre 6 % des femmes) et plus de la moitié (51 %) au moins une fois par mois (contre 16 % des femmes).

 

Source : « Les goûts et les usages des Français en matière de pornographie...

Enquête sur la consommation de films sX sur Internet », Ifop, avril 2014

Génération MYPORN

Près d’un quart des jeunes de 15 à 24 ans (24 %) sont déjà sorti.e.s avec des personnes rencontrées par Internet.

Un.e jeune sur six (17 %) a déjà eu un rapport avec une personne rencontrée sur Internet.

24 % des jeunes ont déjà eu des conversations érotiques avec quelqu’un qu’ils.elles n’avaient jamais vu en vrai.

L’éjaculation faciale a déjà été pratiquée par un jeune sur quatre (24 %).

Plus d’un.e jeune sur trois (36 %) s’est déjà adonné.e à la pratique de la « biffle » (à traduire : une gifle pratiquée avec un zizi...).

 

« Génération YouPorn : mythe ou réalité ? Enquête sur l’influence des nouvelles technologies sur les comportements sexuels des jeunes », Ifop, octobre 2013

YOUPORN is teaching you !

45 %
des ados âgé.e.s de 15 à 17 ans estiment que les vidéos pornographiques qu’ils.elles ont vu au cours de leur vie ont participé à l’apprentissage de leur sexualité.
La moitié d'entre eux ont déjà surfé sur un site pornographique (51 %), soit une proportion en nette hausse : + 14 points en 4 ans.

Près d’un.e ado sur deux (45 %) a tenté de reproduire des scènes vues dans des films pornographiques, soit une proportion assez proche des adultes (47 %).

 

                                                                                                              « Les ados et le porno : le X à un coup de clic », Ifop, mars 2017

Tous soumis aux diktats du porno ?

Un tiers des hommes de moins de 25 ans (32 %) admet avoir déjà été complexé par la taille de son pénis en regardant un film porno.

Chez les jeunes filles, c’est l’épilation intégrale, omniprésente dans l’univers X, qui tend à devenir la norme : la moitié des filles de moins de 25 ans (45 %) et un quart des femmes de 25 à 34 ans (26 %) sont épilées intégralement

 

« Enquête sur l’influence des films X dans le rapport au corps et la vie sexuelle des Français »,

Ifop, avril 2014

La folie sextoys !

Près d’une Française sur deux (49 %) en a déjà utilisé au moins une fois contre à peine 9 % il y a 10 ans.

75 %
des Françaises en couple se disent prêtes à utiliser un sextoy avec leur partenaire.

 

  « Les Français et les sextoys : la grande enquête », Ifop, février 2017

Bi free

10 %
soit une Française sur dix, déclare avoir déjà couché avec une femme, contre 4 % en 2006, 2,6 % en 1992 et 2 % en 1970.
Une fille sur quatre de moins de 25 ans – contre à peine 10 % des garçons du même âge – déclare avoir déjà été attirée sexuellement par une autre femme, contre 7 % en 2006.

 

« To bi or not to bi », Ifop, février 2017

À Paris, tout est plus chaud

Paris est un environnement propice au « one night stand » : les deux tiers des hommes (66 %) et la moitié des femmes (50 %) ont déjà eu un rapport sans lendemain.

Dans le cadre de ce genre d’aventures, 44 % des hommes et 14 % des femmes admettent même avoir déjà fait l’amour avec une personne sans connaître son prénom.

Les Parisien.e.s sont trois fois plus nombreux.es (15 %) que la moyenne des Français.es (5 %) à s’être adonné.e.s à l’échangisme.

 

« Ville Lumière, ville de débauche ? La vie sexuelle des Parisiens à l’heure des sites de rencontre »,

Ifop, janvier 2017

L'ensemble de ces données sont issues d’études produites par le pôle Sexualité de l’Ifop dirigé par François Kraus.

 


Cet article est paru dans sa version intégrale dans le numéro 13 de la revue de L’ADN – SEXE, UNE QUESTION DE GENRE. Pour vous procurer un exemplaire de la revue, cliquez ici.


 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.