premium 1
premium 1 mobile
projet l'uae

Les 5 nouveaux usages à connaître

Le 29 sept. 2017

Le biohacking, dernier régime à la mode dans la Silicon Valley, une religion fondée sur un Dieu-IA, une ville artificielle recrée l'écosystème martien à Dubaï...

1. Biohacking : les patrons de la Silicon Valley hackent leurs régimes alimentaires avec le jeûne

Les grands patrons de la Silicon Valley adoptent depuis quelques années le fasting. Considéré par certains comme du biohacking, ce régime alimentaire particulier s'appuie sur des fondements plus ou moins scientifiques : il changerait la manière qu'a le corps de fonctionner à l'aide de longues périodes de jeûne. Perte de poids, réduction des risques de maladies cardiaques et de diabète, augmentation des performances intellectuelles... le régime miracle a déjà séduit des grands pontes de l'industrie tech américaine. Loïc Le Meur, entrepreneur, fait parti des premiers à s'y être adonné. Phil Libin, ancien patron d'Evernote et aujourd'hui CEO de AI studio All Turtles a de son côté perdu 41kg grâce au fasting et précise : "Je suis meilleure humeur, j'ai plus de facilités à me concentrer et je me sens en meilleure santé. Cela m'aide à être un meilleur CEO". Ce jeûne intermittent a rapidement gagné en popularité avec le régime 5:2 : manger cinq jours normalement sur une semaine et manger très peu de calories les deux jours restants - moins de 500. Certains vont plus loin, jusqu'à jeûner trois jours de suite. Dans la Silicon Valley, les grands patrons combinent le fasting à l'analyse perpétuelle des données vitales... une vraie obsession ! Pour Mark Mattson, un neuroscientifique, le cerveau s'adapte plus rapidement aux situations de stress et parvient à mieux mémoriser lors de l'épreuve du jeûne. Il indique par la même occasion que la norme des trois repas par jour serait illusoire, bénéfique aux multinationales et non pas aux consommateurs... Reste que de nombreux nutritionnistes pointent du doigt ce régime, évoquant des risques troubles de l'alimentation pour ceux qui ne s'alimentent que d'eau pendant plus de 36h.

american dad diet

Un dieu né de l'intelligence artificielle : un ancien employé de Uber à la tête d'une religion fondée une divinité numérique

Anthony Levandowski est le co-fondateur d'Otto, une entreprise dédiée aux poids lourds autonomes rachetée par Uber en 2016, et ex-ingénieur de Waymo (Google). Accusé d'avoir dérobé des données confidentielles à Google pour les fournir à Uber et ainsi permettre au service de VTC de mettre au point un parc automobile autonome, ce dernier cherche vraisemblablement à expier ses péchés. L'ingénieur dirige depuis 2015 une organisation religieuse... originale. Way of the future voue un culte à un Dieu IA. A l'heure où Elon Musk parle de 3ème guerre mondiale déclenchée par les frasques de l'intelligence artificielle, Anthony Levandowski nous rapproche encore davantage de la singularité, du jour où la machine prendra le dessus sur l'humanité... jusqu'à la diriger ?

main de dieu et main de robot

Intelligence artificielle anti intelligence artificielle
Lire aussi L’I.A. anti I.A.

3. Snapchat permet désormais aux marques de créer des objets animés dans ses World Lenses

Après avoir animé ses bitmojis en réalité augmentée, Snapchat se rapproche des marques. Dès aujourd'hui, les annonceurs peuvent créer leurs propres objets animés en 3D. Les utilisateurs peuvent intégrer à leurs snaps des Sponsored 3D World Lenses. Ces filtres, utilisés avec la caméra dorsale d'un smartphone peuvent être déplacés et redimensionnés à l'envie. D'après le réseau social, ces filtres développés à l'aide de réalité augmentée pourront être diffusés lors de campagnes nationales, régionales ou plus ciblées. Warner Bros ouvre le bal avec une voiture du futur pour promouvoir son nouveau film à paraître, Blade Runner 2049, pour l'instant uniquement aux États-Unis.

snapchat blade runner 2049

4. Aux Emirats Arabes Unis, Dubaï construit une ville artificielle aux conditions martiennes

Afin de préparer un potentiel voyage vers la planète Mars, les Emirats Arabes Unis annoncent la construction prochaine d'une ville qui simule les conditions martiennes à Dubaï. Elle sera habitée par plusieurs personnes pendant un an. Nommée Mars Science City, l'expérimentation connectera une série de dômes hébergeant plusieurs laboratoires avec pour but de reproduire les mêmes conditions que la planète rouge. Aussi, les scientifiques devront développer de nouvelles technologies afin de fournir aux futures colonies martiennes de la nourriture, de l'eau et de l'énergie. De nombreux musées mettront en avant les plus grandes découvertes de l'humanité en matière d'espace afin d'attirer la curiosité des jeunes et moins jeunes. D'après le gouvernement de l'émirat Dubaï, à la tête du projet, annonce un coût de plus de 140 millions de dollars pour construire cette ville artificielle.

les dômes de la ville artificielle mars science city

5. Estée Lauder innove avec un rapport annuel qui propose les produits à la vente

Les rapports annuels, distribués par les entreprises aux actionnaires, habituellement indigestes et peu passionnants, explorent de nouvelles narrations. Estée Lauder vient de sortir son rapport pour 2017 et innove en proposant un dossier e-commerce rempli de produits à acheter, dont Clinique, Aveda ou encore Michael Kors... En lieu et place de lignes de textes et déclarations des dirigeants, le directeur exécutif et le président d'Estée Lauder ont fait le choix de parler directement au consommteur à travers une série de vidéo. De même, la marque a préféré retracer la journée d'un millennial, de la découverte d'un produit à son achat plutôt que de raconter quel effet a l'entreprise sur cette génération. Estée Lauder innove en proposant de nouvelles expériences web et en proposant ses produits n'importe où, jusqu'aux documents traditionnellement stricts et sérieux.

produits estee lauder

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.