habillage
deux tableaux revisités
© Musée du Prado / WWF Espagne

WWF et le Musée du Prado détournent des peintures pour sensibiliser au changement climatique

Le 5 déc. 2019

Et si Goya et Vélasquez avaient peint la montée des eaux, le sort des réfugiés climatiques ou la hausse des températures ? Dans le cadre de la COP25 à Madrid, WWF et le musée du Prado revisitent quatre tableaux de maîtres sur le thème du réchauffement climatique.

À l'occasion du sommet sur le climat (COP25) qui doit se dérouler jusqu'au 13 décembre, l'ONG et le musée madrilène ont choisi de présenter quatre nouvelles versions de chefs-d'œuvre de l'Histoire de l'art. 

Extinction d'espèce, montée des eaux ou sécheresse, réfugiés climatiques... chaque tableau illustre les impacts possibles du changement climatique

4 tableaux de maîtres revisités

Parmi les toiles sélectionnées pour le projet, on retrouve Le Parasol, de Francisco de Goya, Enfants à la plage, de Joaquín Sorolla, Philippe IV à cheval, de Diego Vélasquez et la Traversée du Styx, par Joachim Patinier.

Il est possible de faire évoluer chaque tableau avec un curseur « avant - après » sur le site de WWF.

Before © Museo del Prado-WWF España - After © Museo del Prado-WWF España

Selon l'ONG, 30 % des espèces pourraient disparaître car elles ne pourraient pas s'adapter aux impacts du changement climatique.

Before © Museo del Prado-WWF España - After © Museo del Prado-WWF España

Le niveau de la mer pourrait aussi s'élever de plus d'un mètre à la fin du siècle, ce qui ferait disparaître des pays.

Before © Museo del Prado-WWF España - After © Museo del Prado-WWF España

Selon l'ONU, il pourrait y avoir 1 milliard de réfugiés climatiques d'ici 2050. 

Before © Museo del Prado-WWF España - After © Museo del Prado-WWF España

Enfin, le changement climatique est responsable la disparition des rivières et des cultures en raison de sécheresses extrêmes. 

Margaux Dussert - Le 5 déc. 2019
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.