actu_28667_vignette_alaune

Un tissu presque vivant

Des vêtements composés d’organismes vivants ? C’est la nouvelle innovation de Tangible Media Group qui a réussi à créer un tissu qui bouge et se transforme en fonction de la température du corps. Aussi esthétique que pratique.

L’équipementier sportif a mis au point ce nouveau tissu vivant (bio-skin technology) en collaboration avec le MIT Media Lab et Tangible Media Group. L’élément principal à son élaboration est le Bacillus subtilis, une bactérie découverte il y a mille ans par un samouraï japonais et qui compose un des plats traditionnel japonais, le nattô. Cultivées en laboratoire puis déposées sur un support souple avec une bio-imprimante dont la résolution est proche du micron, ces bactéries réagissent de manière très vive à l’humidité dans l’air : elles se dilatent et se contractent. Un atout majeur pour les sportifs qui, en plein effort, apprécieront de pouvoir filtrer leur transpiration et aérer leurs vêtements.

Tangible Media Group a testé cette nouvelle bio-technologie sur un couple de danseurs. Les bactéries ont été disposées sur leur T-shirt aux endroits les plus sensibles du corps en termes de transpiration : tandis qu’ils dansent, de petits rabats se dilatent et s’ouvrent pour permettre l'évaporation de la sueur et le refroidissement du corps. Cette innovation est soutenue par l’équipementier sportif New Balance : ce nouveau tissu est une avancée significative dans le domaine du wearable.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.