premium 1
premium 1
Stop The Horror Campagne

Un film d’horreur pour soutenir l’euthanasie

Le 18 sept. 2017

Derrière le film, une histoire vraie qui relate les dernières heures de Greg Sims, un malade en phase terminale.

Le film prend à la gorge dès les premières secondes. Très vite, il devient impossible d’aller plus loin. On se sent de trop dans cette chambre d’hôpital où un malade souffrant le martyr convulse sous les derniers gestes impuissants de ses proches.
Réalisé pour inciter politiciens et électeurs australiens à faire passer la nouvelle loi pro-euthanasie « Volunteer Assited Dying », le film « Stop the Horror » retrace l’histoire de Greg Sims, un patient en phase terminale ayant réellement existé et dont les dernières heures de supplice sont retranscrites de manière extrêmement brutale et intime.

VOIR LE FILM

Stop the Horror

initiée par l’agence Cummins & Partners et l’organisme Go Gentle Australia, en collaboration avec le producteur Andrew Denton, la société Revolver / Will O’Rourke et le réalisateur Justin Kurzel, l'opération permet heureusement aux utilisateurs de stopper la visualisation du film à tout moment en cliquant sur le bouton « Stop the Horror » en bas à droite de l’écran. Ce faisant, ces derniers sont redirigés vers une page les incitant à soutenir le projet de loi.
"Nous voulions étouffer le bruit qui entoure ce débat en confrontant les gens à une histoire vraie, et malheureusement semblable à celle d'un si grand nombre de patients en phase terminale. », explique Mandie Van Der Merwe, Directrice créative chez Cummins & Partners. « Le but était de raconter cette histoire d'une manière qui les aiderait à comprendre que la vérité est en fait plus horrible que tout ce qu'ils ont jamais vu dans les films. », poursuit-elle. Le tout pour un résultat absolument convaincant mais bien évidemment insupportable à regarder.
Une campagne visiblement conçue pour choquer et qui fait aussi office de véritable prise de risque de la part des parties prenantes, et notamment pour une agence. Si le geste est honorable, se positionner sur un sujet de société aussi controversé peut potentiellement être lourd de conséquences !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.