habillage
premium1
premium1
actu_20985_vignette

Un album unique vendu à un seul exemplaire

Le 28 mars 2014

Le collectif de rappeurs Wu Tang prévoit la sortie d’un album diffusé à un seul exemplaire. Si son contenu demeure secret jusqu’à l’aboutissement du projet, le clan réussira là un coup de maître : faire évoluer le hip-hop au rang d’œuvre artistique.

Selon Forbes, le Wu Tang Clan, célèbre collectif de rappeurs (RZA, GZA, Method Man, Raekwon, Ghostface, Killah…) s’apprête à sortir un album, sous forme d’évènement créatif, qu’il diffuserait à un seul exemplaire. Cette œuvre unique conçue par Yahya se présenterait sous forme d’une boîte en argent ciselée. Cet artiste britannique marocain travaille habituellement pour les familles royales et des chefs d’entreprises du monde entier.

Baptisé Once Upon A Time In Shaolin, ce projet est présenté en marge du prochain album du collectif Better Tomorrow, prévu pour les vingt ans du groupe cet été. Il s’agit pour le clan de créer une véritable œuvre d’art en vue de rendre ses lettres de noblesse à la musique et notamment au hip-hop. La copie, au même titre qu’un tableau de maître, pourrait se vendre des millions de dollars.

« Nous sommes sur le point de dévoiler une œuvre d’art comme personne d’autres n’en a fait dans l’histoire de la musique moderne [...]. Nous allons créer un objet unique destiné à un seul collectionneur. C’est comme si quelqu’un allait posséder le sceptre d’un roi égyptien. », déclare RZA.

Avec ce projet, le Wu Tang souhaite faire évoluer les regards sur la musique moderne, en la dépouillant de cet aspect business qui trop souvent l’étouffe. L’album Once Upon A Time In Shaolin a été enregistré dans le plus grand secret au cours de ces dernières années. Il sera présenté au public sous forme de tournée évènementielle dans les musées, les festivals, les galeries, entre autres. L’accès aux différentes ‘expositions’ sera encadré de manière draconienne afin qu’aucun enregistrement ne puisse fuiter sous peine de mettre à mal tout le dispositif. Le clan prévoit même d’équiper les visiteurs de casques afin qu’ils puissent écouter les 31 chansons de l’album, sans pouvoir les pirater.

« Nous revendiquons depuis des années que la musique est un art », déclare RZA. « Pourtant, cette discipline n’a jamais été considérée comme tel, d’autant plus quand, de nos jours, elle est dévaluée et sans cesse rabaissée presque au point d’être distribuée gratuitement. »

Pour l’instant, aucune date de sortie n’est prévue mais on attend le résultat avec impatience.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.