habillage
premium1
premium1
actu_23260_vignette

Si tu signes, je congèle tes ovocytes !

Le 15 oct. 2014

Congeler ses ovocytes pour maîtriser son parcours professionnel, c’est l’étonnante proposition faite par deux géants de la Silicon Valley à leurs employées : Facebook et Apple.

C’est le site NBC News qui l’a annoncé : toujours dans cette volonté d’attirer de plus en plus de femmes dans leurs rangs, Facebook et Apple se seraient en effet engagés à aider financièrement leurs employées pour qu’elles aient plus facilement accès à cette pratique. Les métiers du high-tech et de l’informatique manquent en effet cruellement de femmes, ces postes étant essentiellement pourvus pas des hommes. En donnant la possibilité à la gente féminine de congeler leurs ovocytes, les firmes leur permettrait ainsi de reporter leurs rêves de maternité, sans se soucier de l’horloge biologique, et surtout de ne pas devoir interrompre leur carrière : ne plus avoir à choisir entre son job et les enfants.

«Mener de front une brillante carrière et sa vie de mère est toujours une chose très difficile à faire», a déclaré Brigitte Adams, avocate et fondatrice du forum Eggsurance.com. « En offrant cette prestation, les entreprises investissent dans les femmes et les aident à vivre leur vie comme elles l’entendent ».

Une opportunité également pour les employeurs de recruter les meilleures expertes dans leur domaine. « Couvrir la congélation d’ovocytes peut être considéré comme une sorte de ‘retour sur investissement’ pour avoir recruter des femmes », a déclaré Philip Chenette, spécialiste de la fertilité de San Francisco.

Toujours d'après NBC News, Apple et Facebook seraient les premières grandes entreprises à s’engager sur ce terrain pour des raisons non-médicales : une aide financière à hauteur de 20 000 dollars que Facebook aurait déjà inclus à sa couverture santé ; Apple devrait suivre en janvier prochain.

Une stratégie qui divise : si certains considèrent que congeler ses ovules est encore une pratique peu fiable, malgré un taux de réussite croissant, d’autres estiment que cette méthode permet de « ré-uniformiser les règles du jeu » ; de gommer les disparités sociales qu'impose la biologie.

En France, selon Le Figaro, la ministre de la Santé Marisol Touraine aurait déclaré : « Attention à ces projets qui sont difficiles et ont des conséquences éthiques. Ce n'est pas aux employeurs de s'emparer de ces sujets».




Sylvie le Roy - Le 15 oct. 2014
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.