habillage mobile
premium 1
premium 1
actu_28080_vignette_alaune

Peut-on faire de l'art avec tout ?

Le 7 oct. 2015

Norbert Baksa a déclenché la polémique sur les réseaux sociaux avec Der Migrant, une série de photos où un mannequin promène sa silhouette glamour dans des décors inspirés par la réalité des migrants.

Norbert Baksa est un photographe hongrois résident à Budapest. Récemment il a posté une série de photos mettant en scène le mannequin Monika Jablonczky au milieu des barbelés, parfois rattrapée par un service d’ordre. Les poses sont glamours, tandis que le décor rappelle l’horreur que vivent les réfugiés. La série est d’ailleurs baptisée Der Migrant. Autant d’éléments qui ont fait bondir les internautes: ils jugent l’initiative choquante, de « mauvais goût », « à vomir »…

Un procès de mauvaise intention selon Norbert Baksa. Il a tenté de se justifier sur Twitter en précisant que son seul objectif était d’attirer l’attention sur le problème. Pas très convaincant, d’autant plus que cette affaire en rappelle une autre un brin plus choquante : il y a un an le photographe de mode Raj Shetye publiait une série de photos, intitulée The Wrong Turn évoquant un viol collectif. Des visuels qui faisaient écho, alors, à une actualité sordide de 2012 : le viol d’une jeune Indienne dans un bus de New Delhi, elle avait d’ailleurs succombé à ses blessures peu de temps après. Ces photos avaient alors profondément choqué les internautes et les media : Raj Shetye, lui, de son côté avait expliqué vouloir dénoncer la barbarie et la difficulté de faire coexister les classes sociales en Inde.

Au Pakistan, la photographe Aamna Aqeel s’est illustrée dans le magazine de mode pakistanais DIVA, avec la série Be my slave : les photos mettent en scène des femmes glamours et riches qui dominent un petit enfant Noir à son service. Dérangeant. Le magazine Vogue en Italie a diffusé des photos de Steven Meisel : les mannequins semblent avoir été victimes de violences domestiques. La série s’intitulait Horror Movie.

Reste à savoir ce que nous devons en retenir ? Un besoin soudain de notoriété pour certains ou un réel engagement sociétal ?

 

#DerMigrant ou comment glamouriser la tragédie des réfugiés avec une série photos polémique de @NorbertBaksa : http://t.co/32jWwVS2wu

— Clement Chapillon (@clemchap) 7 Octobre 2015


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.