actu_24143_vignette

Oculus prévoit la catastrophe

Les lunettes oculus rift permettent de vivre une expérience immersive à l’intérieur d’un jeu ou d’une vidéo virtuelle. Mais aussi de montrer de quoi pourraient avoir l’air les côtes de Vancouver en cas de désastre pétrolier…

La ville de Vancouver, entre mer et montagnes, est réputée pour son cadre environnemental plus qu’accueillant. C’est pour maintenir cette qualité de vie que l’organisation à but non lucratif Dogwood Initiative milite auprès de ses habitants. Leur dernière opération vise la pollution des côtes de Vancouver envahies par une multitude de pétroliers stationnant au large de leur terres. L’industrie pétrolière est en effet importante dans la région : le pétrole des sables bitumineux d’Alberta (ville de l'Ouest du Canada) passe de plus en plus par la Colombie Britannique avant d’être expédié en Chine. Greenpeace surnomme désormais cette côte comme « le pétrole le plus sale du monde ».

C’est face à ce constat que Dogwood Initiative a remplacé un télescope panoramique disposé à un point d’observation de Vancouver,  par des lunettes oculus. A la surprise des passants, mais aussi du Maire en personne, Gregor Robertson, une fois les yeux posés sur les lentilles, la réalité augmentée ne donne pas la même aperçu de rive paisible. Pétrolier échoué, nappe de pétrole en feu et flottant sur l’eau... Une vision apocalyptique qui aurait pu être mieux réalisée si elle n’avait pas été faite comme un jeu vidéo daté de 2000. Mais l’initiative est là : les oculus s’annoncent surtout comme l’un des objets importants de l’année prochaine. On a hâte.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.