actu_23752_vignette

Les super-héros façon flamande

Le photographe Sacha Goldberger revisite l’âge d’or de la peinture néerlandaise avec les super-héros. Un choc spatio-temporel et esthétique.

Sacha Goldberger que l’on connaît notamment pour son excellente série de photos Mamika qui met en scène sa « super » grand-mère, a exposé récemment Super-flamands à la School Gallery de Paris. Les super-héros ont été transposés au XVIème siècle dans des portraits réalistes et sans fards. Aujourd’hui, les clichés sortent de la galerie et se diffusent peu à peu sur les sites dédiés à la créativité. Il faut dire que le sujet plait : des super-héros que l’on a extraits de leur univers pour mieux percer à jour leur sensibilité.

Pour réaliser cette série, Sacha Goldberger s’est posé les questions : « Et si Superman était né au XVIe siècle? », « Et si Hulk était un Duc ?  », « Comment Van Eyck aurait peint Blanche-Neige? ». Il a alors utilisé les techniques d’ombres et de lumières propres l’école de peinture flamande et habillé Superman, Wonderwoman, Batman, Catwoman, le Joker, entre autres, de tenues d’époques. Une mise en scène qui fait tomber les barrières et révèle toute la noblesse et la fragilité de ces personnages fictifs que l’on croyait invincibles. Fatigués de devoir sans cesse sauver le monde, ils dévoilent une mélancolie inattendue.

Alexandre Tissier, directeur artistique en Argentine, s’est lui aussi amusé à détourner les personnages de fiction en figurines LEGO. Un projet personnel qui avait fait couler beaucoup de tweets.

Sacha Goldberger a été créatif pendant près de dix ans dans de grandes agences avant de devenir photographe.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.