habillage
actu_23706_vignette

Le foot n'aime pas le free

Le 14 nov. 2014

La Ligue professionnelle de football projette une action en justice contre Vine pour ses extraits de matchs diffusés sans autorisation. Le début d’une longue bataille qui pourrait coûter très cher au petit oiseau bleu.

L’application de Twitter, Vine, qui permet de générer et diffuser de courtes vidéos sur le réseau est très prisée par les adeptes du ballon rond. Ils capturent les moments forts de chaque rencontre footballistique qu’ils condensent en six secondes et diffusent à tous leurs followers.

Un comble pour la LFP qui vend à prix d’or les droits de match de la Ligue 1 et la Ligue 2 à Canal+ et beIN Sports. « Il est incompréhensible qu'une société cotée et prétendument sérieuse comme Twitter traite avec autant de légèreté la question du copyright. Si Twitter refuse de prendre en compte la question des ayants droit, nous serons contraints d'agir devant les tribunaux », a déclaré Jérôme Perlemuter, responsable des affaires juridiques à la LFP, au Figaro.

Une mise en demeure qui pourrait coûter très cher à Twitter. Toujours selon Le Figaro, cinquante vidéos piratées circulent en moyenne sur Twitter à chaque journée de championnat, soit 1 900 par saison. Or, des sites Internet ont déjà été condamnés à hauteur de 5 000 euros pour avoir diffusé un Vine. A ce tarif-là, Twitter pourrait devoir débourser 10 millions d'euros pour dédommager la LFP.

Sylvie le Roy - Le 14 nov. 2014
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.