actu_20219_vignette

Laissez parler les petits papiers

#LPLPP, c’est le Tumblr qui fait le buzz en ce moment. Les internautes se jouent des marques et utilisent leur logo pour des mises en situation rigolotes. Même les marques s’y mettent.

Laissez parler les petits papiers est le Tumblr qui crée le buzz sur les réseaux sociaux. Créé par @Samparlebien et géré avec @TommeBlur, ce Tumblr recueille les créations des internautes postées sur Twitter via le hashtag #LPLPP : des jeux de mots, des figures de styles et des collages simplistes, viennent habiller les logos de marque afin de mieux les détourner. « La vache qui rit à moitié dans ton lit » ; « 200 + 200= Catsan » ; « T’as Mixa alors qu’il fait si froid dehors » ; « Morta Dell »… Des dispositifs simples et amusants qui devraient éclairer les créatifs.

Pour l’instant, les pages Facebook et Twitter ne comptent que quelques centaines d’abonnés, mais le phénomène n’en est qu’à ses débuts. Tout a commencé par une sorte de concours créatif lancé le 30 janvier sur Twitter par @Samparlebien. Les Twittos étaient invités à créer des détournements de lettrages à partir de claviers d’ordinateurs, de panneaux de métro, de touches de calculettes, entre autres, grâce à des petits bouts de papiers accolés. Un simple jeu qui a pris beaucoup d’ampleur, si bien que le 31 janvier, un Tumblr dédié était créé. Géré par @TommeBlur, il compte déjà 1400 abonnés à son actif et rapidement le jeu a pris une tournure différente pour essentiellement se concentrer sur du détournement de logo de marque.

Un phénomène auquel les marques ne sont pas restées insensibles. La première à avoir jouée le jeu fût Mikado, rapidement suivie par La Fnac, La Mairie de Paris, Deezer, Darty, Tigex France, Free, Virgin, Le Futuroscope, Orange, Le Groupe La Poste, Audi, Granola, Fanta, Rueducommerce.com, entre autres… On a même assisté à une battle de détournements entre Nissan, Citroën et Audi.

Les agences Uniteam Paris et TBWA ont également joué le jeu.

Il semblerait néanmoins que l’idée ne soit pas nouvelle. La page tunisienne Faits d'Office combat l’ennui avec le même procédé de détournement de mots depuis l'année dernière.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.