actu_19913_vignette

La presse people change de formule ?

Et si la presse people s'emparait des histoires des défavorisés au lieu de celles des célébrités? C'est l'exercice auquel s'est rompue l'agence DDB à Toronto en imaginant un magazine papier et une émission de TV!

La presse et la télé people se pressent autour des moments de vie heureux ou non de célébrités. La descente aux enfers d'une chanteuse, la liaison d'un président, la prise de poids d'un mannequin, le mariage de l'un ou le divorce de l'autre... envahissent les tabloids et peuvent faire le bonheur des lecteurs mais aussi, à l'image de Closer ces dernières semaines, celui des éditeurs.

Au Canada, l'agence DDB a imaginé un éditorial un peu éloigné des tabloids avec néanmoins une mise en page tout à fait similaire (avec des exclusivités, des témoignages, des couleurs flashy, et des titrailles imposantes), pour parler non pas des malheurs des stars mais des personnes qui se trouvent dans de réelles conditions de précarité: ici les mères célibataires qui ne parviennent pas à vivre correctement. Ce sont donc tous les codes de cette presse qui sont appliqués à différents print.

DDB signe cette campagne pour Woodgreen.org. Le message est clair : "Apprendre des choses sur la vie des célébrités ok, mais d'autres personnes ont réellement besoin de soutien". La campagne enjoint les lecteurs à "changer de conversation" et avec le hashatg #changetheconversation tente d'attirer l'attention des internautes avec un film qui lui aussi utilise tous les codes des émissions people.  Dans ce numéro de "Gossip Today" deux animateurs aux tons enjoués dans un décor flashy, tout droit emprunté à la chaîne E!,  annoncent le sommaire de l'émission tout sourire!

Cette campagne aura peut-être le mérite, non pas de faire changer la ligne éditoriale des magazines, mais de sensibiliser les lecteurs et téléspectateurs à ce problème de précarités.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.