habillage
premium1
Bai-pub-superbowl

Justin Timberlake et Christopher Walken vous disent Bai Bai 

Le 7 févr. 2017

Avec la participation du très fringant Justin Timberlake et de son aîné charismatique Christophen Walken, le spot pub des boissons Bai nous offre 30 secondes de parodie du hit "Bye bye bye" des ’N Sync. Anachronique et hilarant.

Dimanche soir pendant la mi-temps du Super Bowl, les spectateurs américains ont pu voyager dans les 90’s le temps d’un spot, aux côtés de Christopher Walken et Justin Timberlake. La marque d’eaux et de jus aromatisés Bai dévoilait en effet une campagne construite autour du jeu de mots « Bai, Bai, Bai », tiré du célèbre hit « Bye, bye, bye » du boys band américain ‘N Sync, dont Justin Timberlake faisait partie au début de sa carrière.

Le spot s’amorce sur un plan rapproché de Christopher Walken qui déclame les paroles du morceau sans les chanter :

 «I don't want to make it tough, I just wanna tell you that I had enough. It might sound crazy, but it ain't no lie, baby, bye, bye, bye » (ou « Bai, Bai, Bai » selon le point de vue que l'on adopte). La caméra s’éternise ensuite sur Justin Timberlake qui le regarde d’un air incrédule. En jouant la carte de la nostalgie, le spot fait un carton aux États-Unis.

Bai - Super Bowl 2017

Un double clin d’œil pour l’ancien chanteur à minettes Justin Timberlake, puisqu’il avait annoncé son partenariat avec la marque en 2016. Devenu investisseur, il participe notamment au développement des produits Bai et aide à orienter leurs campagnes marketing. "Ce partenariat a été créé à partir d'un désir partagé d'aider les gens à mettre de meilleurs ingrédients dans leur corps, sans sacrifier le goût » déclarait la vedette dans un communiqué.

Ben Weiss, créateur et PDG de Bai déclarait par ailleurs à Fortune que la participation de la star dans le processus décisionnel de l’entreprise faisait sens pour plusieurs raisons. Il s’agit premièrement d’un fan inconditionnel de la marque. D’autre part et d’un point de vue beaucoup plus stratégique, il inspire sa génération et représente le noyau démographique que Bai tente de cibler, à savoir la tranche la plus âgée des millennials (Justin Timberlake a 35 ans).

Fortement ancrées dans l’analyse de tendances et surfant sur la vague de la consommation soustraction (sans gluten, sans sucre, sans calorie, sans colorant…), les boissons Bai font un véritable pied de nez à ces grandes marques de sodas qui vieillissent et qui sentent que le vent tourne depuis plusieurs années déjà. Et pour cause, c’est le groupe de sodas Dr Pepper Snapple qui a racheté la marque en 2016…
Sucre et boissons gazéifiées n’ont qu’a bien se tenir donc.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.