habillage
premium1
premium1
actu_20693_vignette

Journée de la femme: le film choc

Le 10 mars 2014

La Journée de la Femme a été marquée par de nombreuses campagnes souhaitant montrer les violences dont elles sont encore les victimes. L'une d'elle raconte la journée ordinaire d'une femme derrière ses Google Glass. Insoutenable!

Pour la journée dédiée aux femmes, le 8 mars dernier, de nombreuses ONG et autres associations en ont profité pour rappeler les violences faites aux femmes, à l'image de la campagne de Médecins du Monde en France qui rappelait le fléau de l'avortement clandestin.

Le film qui aura marqué les esprits, voire choqué, a été réalisé par un groupe de créatifs londonniens: Luca Corteggiano & Davide Gentile, produit par Banjo Eyes Films et s'intitule "Woman’s Day #throughglass". Il suit le quotidien d'une jeune femme qui porte des Google Glass grâce auxquelles les internautes partagent cette journée qui commence sous de bonnes "ondes". Une journée ensoleillée, un tour chez un bouquiniste, une rencontre avec un Golden Retriever, un café avec une amie et un retour au nid conjugal fracassant. Car c'est à ce moment clé, à 17:22, que sa vie rebascule en enfer sous la main de son époux. Ce film diffusé sur les résaux sociaux n'est affilié à aucune association en particulier mais il invite ceux qui le souhaitent à se rapprocher d'associations locales pour faire des dons.

Une vérité vue à travers des lunettes offrant la toute dernière technologie et qui promettent de tout voir (la météo en regardant le ciel, wikipedia en même temps que la couverture d'un bouquin). Une vidéo qui démontre malgré des avancées technologiques importantes, que certaines choses perdurent et la violence domestique en fait partie.

Pub choc après pub choc, la violence domestique sévit toujours. En France, 148 sont femmes mortes sous les coups de leurs conjoints en 2012.

 

Au Brésil, c'est un symbole et pas des moindres qui a été utilisé pour attirer l'attention de la population sur les violences domestiques. C'est une statue de la Vierge pleurant des larmes ensanglantées que le gouvernement pour son numéro vert Ligue 180 a choisi d'ériger dans une rue piétonne.

 

Adrien de Blanzy - Le 10 mars 2014
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.