actu_24406_vignette

I am not a superstar

L'année s'annonce complètement barrée et encore plus avec la sortie prochaine des nouvelles Superstar d'Adidas. Mais attention, Superstar ne veut pas dire superstar. David Beckham, Pharell Williams et Rita Ora vous expliquent tout.

Forte du succès de la réédition mondiale de ses mythiques Stan Smith, qui a affolé tous les fashionistas et chaussé tous les pieds de Paris, adidas continue de dépoussiérer ses boites à chaussures glorieuses. La marque l’avait annoncé durant la fin de l’année dernière : elle relance son modèle Superstar de 1969, originellement destiné au basketball.

La basket blanche aux trois bandes noires est rapidement devenue une icône de la culture hip-hop et street, aidée par les Run DMC. En 1995, le groupe avait dédié une chanson pour ces supers pompes : My Adidas est le premier single de leur troisième album Raising Hell. Depuis, le modèle a suivi de nombreuses évolutions mais il revient aujourd’hui sans que son cuir n’ait pris une ride.

Et pour le lancement de ce qu’on pressent être un raz-de-marée rayé, adidas marche sur les plates-bandes des superstars. Dans sa nouvelle campagne, elle redéfinit ce qu’est une superstar et brise les codes en faisant avouer à Pharell Williams, David Beckahm, la chanteuse anglaise Rita Ora ou le joueur de basketball des Trail Blazers Damian Lillard qu’ils n'en sont pas. Pour Pharrell, la réponse est simple « ce n’est pas une question de nombre de vues, de partages ou de likes ». Beckham quant à lui pense « qu’il ne s’agit pas d’essayer d’être le prochain phénomène à la mode » ou Rita Ora de dire « qu’il ne s’agit pas de suivre les pas d’un autre ».

Et ne vous méprenez pas, une superstar n’est pas ce que vous pensez qu’elle est. Trop souvent cantonnée à la célébrité, cette appellation est avant tout le résultat d’un travail acharné pour arriver à son but et pour servir sa passion.

Signé par le réalisateur suisse Karim Huu Do issu de la maison Caviar (également à l’origine de la campagne Unleashed your best), ce spot puissant fait éclater les clichés, voler des vêtements et dissipe le brouillard quant à l'identité même de la basket. En reniant le statut de superstar moderne et en faisant sien ce refus, adidas confirme ainsi sa position de marque authentique et s’inscrit définitivement à contre-courant. Superstar est ce qu'une superstar n'est pas : elle n'a rien à prouver à personne.

Ce spot en noir et blanc de l’agence new-yorkaise Johannes Leonardo lance le ton d’une campagne internationale : depuis le 10 janvier l’ensemble du réseau de distribution adidas Originals s'est mise aux couleurs de la Superstar.

Un important dispositif d’affichage est déjà déployé et depuis hier, un pop up store prend place au RDC du BHV pendant deux semaines. Un évènement durant la fashion week homme est également prévu du 21 au 25 janvier.

Diffusion digitale du spot sur Konbini, Deezer, les sites mode, lifestyle et musique et sur les réseaux sociaux.

 

 

.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.