premium 1
premium 1 mobile
Sabel Gonzales

Etre soi-même, ça coûte cher

Le 3 oct. 2016

17 amis, 8 oncles et tantes, 1 parent, 2 jobs, 9 opérations et plusieurs milliers de dollars : c'est ce qu'il en aura coûté à Sabel Gonzales, « homme de naissance mais femme de cœur », pour devenir qui elle est vraiment.

Le message est fort, le rendu esthétique, et le claim interpellant : ce qui est précieux a un prix. A l’origine de cette campagne porteuse de valeurs ? Une marque de vodka… Un peu tiré par les cheveux ?

« Chez I AM VODKA, nous voulons incarner un mode de vie honnête, en tant que marque. Nous représentons la vie comme elle est, et voulons montrer l’exemple dans notre quête d’honnêteté, d’amour et de compréhension », peut-on lire sur le site de la campagne #thepriceofbeingme.

Pour ce premier volet, nous découvrons le parcours du mannequin Sabel Gonzales, représentée par Slay Models, une agence dédiée aux mannequins transgenres. Entre discrimination, abandon et multiples opérations, on comprend que son chemin n’a pas toujours été facile… Et l’on voit très bien en quoi la jeune femme est source d’inspiration. Et c’est cela que la vodka danoise a souhaité mettre en avant : pas une communauté, ni un genre particulier… Mais une forte personnalité, capable d’inspirer par son histoire tous ceux qui auraient besoin de force ou de courage pour se dévoiler.

Sabel Gonzales

Quatre autres vidéos sont à venir, toutes sur l’inspiration.

Les internautes sont invités à participer à la campagne via les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag #THEPRICEOFBEINGME.

S’il peut paraître étrange de voir un alcoolier se faire le porte-parole d’un monde sans discrimination, plus compréhensif et aimant, l’initiative reste positive.

Et tant mieux si les marques continuent à mener des combats auxquels leurs business sont étrangers : pas à pas, le Goodvertising s’immisce chez les annonceurs, et pourrait faire des marques de véritables pionniers du changement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.