actu_30043_vignette_alaune

Et si on fêtait l'année de l'éléphant ?

L'association WildAid remplacerait bien l’année du singe par celle de l’éléphant pour lutter contre le trafic d’ivoire.

Alors que nous venons de célébrer l’entrée dans l’année du singe le 8 février, selon l’horoscope chinois, WildAid souhaite célébrer celle de l’éléphant (signe qui pourtant n'existe pas dans le calendrier chinois) et invite les internautes à Join the herd (rejoindre le troupeau) : l’association veut créer un véritable mouvement social pour qu’en 2016, il y ait plus d’éléphants africains qui naissent, plutôt que tués. Une ineptie aujourd’hui où le braconnage est toujours de mise…

 

Cet appel a été entendu par de nombreuses personnalités des cinq continents, notamment : l’actrice oscarisée Lupita Nyong'o, Yao Ming (ancien star de la NBA), Yoko Ono, Ian Somerhalder (Vampire Diaries) et Nikki Reed (The Twilight Saga), Alikiba (artiste de musique de Tanzanie), Lang Lang (virtuose du piano), Maggie Q (Nikita et Scandal), Sir Trevor McDonald (nouveau présentateur britannique), Bo Derek (actrice et ambassadrice de longue date de WildAid), Kristin Bauer (True Blood), Laurie David (militante américaine pour l'environnement), Tony Jaa (Furious 7), Amy Tan (The Joy Luck club), et Li Bingbing (la plus célèbre actrice en Chine).

Lancé à échelle internationale mardi 8 février (en même temps que l’année du singe) en anglais et en mandarin, la campagne encourage quiconque se soucie éléphants à #JoinTheHerd en modifiant sa photo de profil sur les médias sociaux via YearoftheElephant.org et même à apprendre à dire la salutation en chinois. Les participants sont également invités à souhaiter à leurs contacts un Happy New Year Elephant.

On estime à 33.000, le nombre d’éléphants d'Afrique tués chaque année pour leurs défenses. En septembre, le président Barack Obama et le président Xi Jinping ont convenu d'éliminer progressivement les ventes d'ivoire aux Etats-Unis et la Chine - un accord qui dépend aussi de la fermeture du marché de Hong Kong, qui accueille majoritairement des visiteurs de la Chine continentale, plus gros marché de la vente d’ivoire. Le mois dernier, Leung Chun-ying, le chef de l'exécutif de Hongkong, a néanmoins fait une annonce étonnante: son gouvernement serait en train de travailler à interdire le marché local de l'ivoire.

Avec ce mouvement #JoinTheHerd, WildAid espère faire plier les États-Unis, la Chine et Hong Kong, et les obliger à fournir un calendrier détaillé sur l'élimination progressive des ventes d'ivoire.

La campagne #JointheHerd est signée Grey London, en partenariat avec Lovesocial à New York.

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.