habillage
premium1
premium1
actu_23016_vignette

Auchan se tire une balle dans le pied

Le 30 sept. 2014

Les internautes sont si vifs sur les réseaux sociaux qu’ils peuvent créer un tsunami virtuel à eux tous seuls. En début de semaine, leurs yeux de lynx ont encore frappé et découvert l'un des plus gros fails de l’histoire d’Auchan.

L’enseigne a commercialisé  dans son catalogue datant du 23 septembre, une kalachnikov AK-47 en plastique, vendue en promotion à 1 euro. Rien de surprenant pour un jouet pour enfants, déjà habitués à jouer à la violence dès le plus jeune âge. Sauf que cette arme portant l’inscription « Force combat », comporte une étoile et un croissant de lune, symboles plus que similaires à ceux de l’Islam et ceux présents sur les drapeaux des pays musulmans comme l’Algérie, la Tunisie ou la Libye. Très douteux, d’autant plus que le contexte international actuel s’aggrave de jours en jours.

Remarqué par Al Kanz (Portail d'information autour et par-delà la communauté musulmane) et repris pas le Nouvel Observateur, de nombreuses plaintes ont déferlé en début de semaine sur les réseaux sociaux. Le jouet a finalement été retiré de la vente et du magazine en ligne mais la polémique est désormais lancée et Auchan se fait tirer dessus. Indignations, questions ironiques ou même humour, toutes les réactions y sont passées et c'est plus de 1 719 personnes qui ont utilisé les hashtag #auchan et #mitraillette.

Comme Findus l’avait fait pour la viande de cheval, l’enseigne d’hypermarchés a cependant rejeté la faute sur ses fournisseurs en déclarant «Nous avions commandé auprès d'un fournisseur une mitraillette parmi d'autres jouets pour notre opération spéciale. Mais le produit commandé, qui devait être un produit neutre, ne correspondait pas au résultat final. Nous nous renseignons auprès du fournisseur pour savoir ce qu'il s'est passé», a expliqué un porte-parole du groupe. Le fournisseur se trouvant à Hong-Kong, on leur souhaite bon courage pour obtenir des réponses rapides, surtout que les réseaux sociaux commencent à être bloqués par le gouvernement de Pékin, suite aux émeutes étudiantes en plein coeur de la ville.

En attendant, sélection des meilleures réactions de la toile.

 

L'ADN - Le 30 sept. 2014
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.