actu_24614_vignette

24h chrono pour lire ton book

Un jour, une nuit, pour lire le dernier opus de James Patterson avant que le livre ne s’autodétruise. C’est un peu le scénario de Mission Impossible, sauf que c’est dans la vie réelle et que ça a un prix : 473 000 $.

L’écrivain américain, auteur de best-sellers, n’en finit plus de surprendre ses lecteurs avec ses annonces phares : l’année dernière, il avait promis de verser une grosse somme d’argent en vue de soutenir les librairies indépendantes américaines. Une promesse concrétisée puisqu’à la fin de cette même année, 81 librairies se sont partagé la coquette somme de 1 million de dollars : le résultat d’une campagne de dons lancée en amont et de l’apport personnel de James Patterson à hauteur de 473 000 dollars. Un joli cadeau de Noël.

En ce début d’année, l’écrivain de thrillers, considéré comme le plus riche et le plus lu au monde, s’offre une étonnante campagne de publicité pour son dernier opus Private Vegas qui sort aujourd'hui. Info ou intox, toujours est-il qu’il se targue d’avoir vendu, avant même sa sortie officielle, un exemplaire de son livre un peu particulier : celui-ci s’autodétruira irrémédiablement, 24 heures après qu’il ait été ouvert, pour la somme de 473 000$. Vous trouvez ça trop cher pour un exemplaire unique et éphémère ? Sachez que l’heureux acquéreur se verra remettre pour la même somme, un vol en première classe dans un lieu inconnu, deux nuits dans un hôtel de luxe, une paire de jumelles plaquées or de 14k dans un boîtier fin en cuir gravé avec les initiales de Patterson, un dîner gastronomique avec l’écrivain et l’ensemble de la série Alex Cross que ce dernier aura sérigraphié. Un souvenir mémorable somme toute.

On ne connaît pas les détails de la transaction, ni le nom du possible acquéreur, toujours est-il que la mise en scène est soignée et digne de l’imaginaire de Patterson dont les œuvres sont désormais adaptées à l’écran. L’autodestruction du fameux livre sera par ailleurs encadrée par une équipe de déminage professionnelle, la SWAT.

L’opération est soutenue par une excellente video du cru de Mother. Pour les fans frustrés, l’auteur a prévu une adaptation sur iPad : 1 000 lecteurs sélectionnés auront la chance de pouvoir charger le livre sur leur tablette et le lire avant les 24 heures fatidiques. L’appli donnera la possibilité également de surveiller la vitesse de lecture des autres utilisateurs et de « voler » le temps des autres.

« Je ne sais pas si mes livres sont considérés comme des trésors mais je sais qu’ils sont très rapides et excitants à lire. Ils sont destinés à être lus en 24 heures - ou moins. Lorsque la brillante agence Mother est venue avec cette idée scandaleuse de livre auto-destructeur, je dois admettre que j’ai trouvé ca superbe, un rêve en tant que client », a souligné James Patterson.

 

Source: Washington Post

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.