habillage
premium1
premium1
chanteuse grimes
© Grimes

La chanteuse Grimes, ex d’Elon Musk, veut nous rendre écolos avec un album psyché

Le 21 mars 2019

Personnage énigmatique, mi-femme, mi-avatar, la chanteuse canadienne Grimes annonce la sortie de son prochain album : Miss_Anthropocene. Son but ? Rendre la lutte contre le réchauffement climatique plus « fun » pour nous sensibiliser à l’avenir de la planète.

On ne sait pas trop par où commencer pour décrire la chanteuse Grimes aka Claire Elise Boucher. Elle aime d’ailleurs tellement brouiller les pistes qu’il est difficile de la définir sans commettre d'impairs. Rock, métal, pop, musique commerciale aussi bien que médiévale… les influences de la jeune artiste sont aussi variées que les avatars - ovnis, démons et autres figures mythologiques - derrière lesquels elle se cache, sur scène comme sur Instagram.

Passionnée de musique électronique et underground et habituée à « changer de peau », elle demande aujourd’hui à ce qu’on l’appelle « c ». Grimes, c’est fini, « je pense que je vais bientôt la "tuer" », confie-t-elle au Wall Street Journal. Le média consacrait récemment un long article à l’artiste, à son univers cyber-punk, à sa fâcheuse manie de troller ses fans, à sa relation insolite avec Elon Musk et à son dernier album, Miss_Anthropocene*, dédié au réchauffement climatique et… à la fin du monde.

*L'anthropocène, soit « l’ère de l’Homme » : période géologique débutant lorsque l’humain commence à marquer durablement (et irrémédiablement) la planète.  

Un album-concept pour sensibiliser au réchauffement climatique

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Grimezsz (@grimes) le

Sur son compte Instagram, la jeune femme en dévoilait la trame narrative. « Miss_Anthropocene est un album concept sur la déesse anthropomorphique du changement climatique, un genre de démon, une reine de beauté psychédélique qui habite dans l’espace et se délecte de la fin du monde (…) Chaque morceau incarnera un pan de l’extinction humaine », décrit-elle avec une poignée d’emojis. Une description aussi ésotérique qu’horrifiante, on vous l’accorde. Toutefois, l’artiste espère ainsi rendre le combat contre le réchauffement climatique plus « beau » et plus « fun ». « Peut-être qu’il sera plus facile d’y faire face si un personnage incarne cette réalité, si on n’a pas seulement affaire à un destin tragique et abstrait », défend-elle.

Le premier morceau, « We Appreciate Power », dépeint un monde où le règne de l’intelligence artificielle marque l’asservissement de l’humain. Écrit du point de vue d’un groupe de pop-stars « pro-IA » - l’artiste explique s’être inspirée d’un groupe pop nord-coréen monté de toutes pièces par le régime totalitaire du pays - son refrain donne déjà le ton : « la simulation est l’avenir », « l’IA nous récompensera lorsqu’elle sera au pouvoir ». Aucune date de sortie n’est dévoilée, mais l’album promet de nous faire broyer du noir.

L’avatar, l’arme des cyber-rebelles

Marginale, mais résonnant étrangement avec son époque, Grimes ou « c » nous rappelle le personnage que s’est aussi construit Poppy, cette chanteuse pop américaine connue pour ses vidéos lunaires sur YouTube. Dotées d’une identité mouvante et abstraite, les deux jeunes femmes semblent cultiver l’ambiguïté autour du vrai et du faux, du réel et de l’irréel. L’autodérision, aussi, en ligne comme dans la vraie vie est une composante essentielle de leur(s) identité(s). Le fait que Grimes soit prête à tuer le personnage qu’elle a créé il y a près de 10 ans, au risque de décevoir ses fans, illustre bien ce penchant. Plus libres, elles assument aussi plus facilement leurs prises de position (Poppy a notamment la critique facile au sujet des réseaux sociaux et de leur mode de starification).

À l’heure où le « personal branding » règne en maître sur les plateformes, nos deux cyber-rebelles en profitent pour faire passer des messages... à contre-courant des systèmes qui leur permettent d'exister. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • La deuxième chose que l'on lit dans l'article c'est sa relation avec Elon Musk, et c'est dans le titre, je ne vois pas l'intérêt d'en parler... Elle a une carrière et plusieurs albums à son actif, et en prépare un nouveau et tout ce qu'on apprend c'est qu'elle est "l'Ex de untel"