habillage
premium1
premium1
une main avec un crayon de couleur
© Neven Krcmarek via Unsplash

Créativité : 3 raisons de cultiver l’art de l’improductivité

L'ADN
Le 27 nov. 2019

Inhibés par de longues journées de travail, de nombreux créatifs professionnels perdent leur motivation en chemin. Pour rallumer leur « feu créatif », Todd Henry, auteur et expert des industries créatives a trouvé une solution : « l’improductivité créative ».

Quel était le dernier projet créatif sur lequel vous avez travaillé sans contrepartie financière, autrement dit, par pure passion ? Si vous avez du mal à répondre à cette question, alors le court podcast « The Value of Unnecessary Creating » est peut-être fait pour vous.

Todd Henry, auteur du livre The Accidental Creative: How to Be Brilliant at a Moment’s Notice, y explique les vertus des projets créatifs entrepris en dehors du lieu de travail. En clair, ceux qui ne sont pas tributaires d’un client, d’une deadline, d’un budget ou tout simplement de votre patron.

« Vous êtes payé pour fournir des résultats, non pas pour explorer votre créativité »

Et cet embryon de roman qui prend la poussière dans un tiroir ? Cette illustration que vous n’avez jamais finie ou cette compo à la guitare dont vous avez honte, mais qui vous rend heureux dès que vous l’entendez ?

Bien souvent, les personnes exerçant un job dans l’univers de la création perdent contact avec leur passion ou leur motivation initiale. « Elles aiment ce qu’elles font et sont payées pour », explique l’auteur, mais avec le temps, le salaire et la nécessité de travailler pour vivre prennent le pas sur le simple désir de créer. « Vous êtes payé pour fournir des résultats, non pas pour explorer votre créativité ».

Mais ceci n’est pas une fatalité. Mieux, cette frustration peut justement vous pousser à retrouver votre plein potentiel créatif, à vous remettre à créer pour la beauté du geste.

3 raisons de s'y mettre

  1. Le poste de rêve n'existe pas : n'attendez pas d'un job qu'il satisfasse toutes vos envies créatives, c'est le meilleur moyen d'alimenter votre frustration. Vous aurez beau avoir les meilleures idées du monde, votre client ou votre patron ne suivra pas toujours votre intuition. 
  2. La curiosité s'aiguise en dehors de la routine : pour s'améliorer et en découvrir plus sur soi-même, il faut expérimenter à côté ! Se reposer sur ses acquis professionnels n'est jamais la bonne solution. 
  3. Refaire de la créativité un jeu : oubliez qu'elle est aussi votre gagne-pain et faites-vous plaisir. 

Se poser les bonnes questions

Finalement, ce podcast nous invite à nous poser 3 questions fondamentales :

  • Que faisiez-vous avant que vous n'avez plus le temps de faire aujourd'hui ? 
  • Au travail, quels sont les moments qui vous redonnent la pêche, les tâches qui vous animent le plus ?
  • De quelle manière pouvez-vous les faire vivre en dehors de votre lieu de travail, les recontextualiser sans contrainte de productivité ? 
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Effectivement, développer sa créativité en dehors du travail avec des activités nouvelles est un bon moyen de s'enrichir. Et cela rejaillit toujours positivement sur le job que l'on fait. Par association d'idée, par l'analogie ou tout simplement par ouverture d'esprit, on devient plus inventif et pertinent.
    A bientôt,
    Laurent