premium 1
premium 1 mobile
suda juice

Suja Juice : les jus bio qui cartonnent

Le 27 sept. 2016

Suja Juice, LA marque qui explose tout sur les jus frais bio et healthy met ses ambassadeurs au charbon et vend ses bouteilles plus vite qu’aucun de ses concurrents.

Identifier ses fans, élargir aux influenceurs sensibles à son produit et bénéficiant d’une substantielle base de followers, leur faire un cadeau waouuuuu… et le tour est joué. Classique ? Oui. Mais toutes les recettes des jus de Suja Juice sont aussi bien pensées que leur stratégie globale, leur marketing, ou leur op de com'. La preuve ? Ça marche pas, ça explose.

Sur le marché très énergique des jus frais, bio, VG, et healthy… Suja Juice est l’exemple à suivre. En 2012, les produits Suja Juice étaient disponibles chez environ 10 000 détaillants, et les revenus de la marque dépassaient déjà les 80 millions dollars. D’ailleurs, Coca-Cola qui sait que les sodas gonflés aux glucoses et aux arômes artificiels vivent leurs dernières années d’impérialisme, ne s’y est pas trompé. En août 2015, la firme est montée au capital de Suja Juice à hauteur de 30 % et Goldman Sachs à 20 %, pour un montant total de 150 millions de dollars. Suja Juice était alors valorisée à 300 millions. De mémoire de jus organique… on n’a jamais rien vu pousser aussi vite.

L'histoire du succès de Suja Juice

L’histoire de Suja (qui signifie longue et belle vie) Juice est jolie comme un conte de storyteller.

Tout a commencé à San Diego. Annie Lawless, et Eric Ethans tenaient une boutique où ils proposaient de délicieux jus, composés uniquement de fruits et légumes bio et sans OGM, agrémentés de toutes les plantes qui donnent du goût et leur lot d’oméga 3, de vitamines, d’oligo-éléménts en tout genre… Quand James Brennan, entrepreneur visionnaire parmi les plus prospères de San Diego, et Jeff Church, CEO comblé de Nika Water Company, les goûtent, ils sont séduits, et veulent faire basculer la petite affaire en mode startup. Suja Juice était né.

Le choix d'une techno. qui change tout

Le passage à l’échelle industrielle s’est accompagné du choix du procédé le plus efficace pour conserver tous les nutriments des ingrédients. Contrairement à leurs concurrents qui ont généralement opté pour une pasteurisation traditionnelle, Suja Juice a investi dans une technologie révolutionnaire : le traitement à haute pression (HPP). Et à en croire les clients, ça marche. Non seulement c’est bon au goût, mais ce serait hyper détox et sain pour le corps. Un vrai concentré de bien-être, et le genre de trucs qu'on s'échange entre gazelles... Bref, une cure de jouvence, qui fait qu’on ne lésine pas sur l’investissement : les bouteilles de moins de 500 ml sont vendues pas loin de 8 $. Et sur le site, leur composition est détaillée comme on présente une fiche de soins (vitamines, protéines, glucides…), leurs noms claquent comme ceux de véritables élixirs de jouvence (force, courage, les 12 essentiels…). Le tout est évidement vendu dans des bouteilles totalement biodégradables…

Une stratégie de "produits partage"

Avec une cible équivalent bobo, labélisée vegan, extrêmement sensible aux valeurs du vivre mieux dans mon corps et ma planète, la marque use et abuse de tous les codes. Le « produits partage » par exemple : la marque s’engage à reverser 0,15 € à des œuvres caritatives pour chaque bouteille vendue. L’achat d’une bouteille « Green charge » soutient ainsi l’éducation des jeunes à l’environnement, « Bleuets Blutreients » aide à améliorer la nutrition des enfants pour prévenir l’obésité infantile...

Des opérations de com' sur les influenceurs

Mais Suja Juice sait aussi surfer sur la force de ses communautés. Pour remercier ses ambassadeurs les plus fidèles, et capter quelques nouveaux gros influenceurs, ils leur ont adressé un carton de « Minuit Tonic ».  Produites en série limitée, seules 1 000 bouteilles étaient mises à la vente. Et ce qui devait arriver arriva. Quand une marque que vous aimez, vous offre à vous en particulier, un truc super bon qu’on ne trouve pas dans le commerce… qu’est ce qui se passe ? Le fameux effet FOMO (pour «Fear of missing out») : en quelques heures, le petit stock de la boisson noire, mélange d'eau, de citron, de stevia, de baies de schizandra, de gingembre, et de charbon actif (qui n'a pas de goût, un super effet detox, et donne sa couleur noire à la boisson), avait été vendu.

Eva Longoria sur Snapchat, et autres influenceurs, ont posté leur surprise et leur enthousiasme. En quelques jours, la campagne a généré plus de 13 millions d' impressions. Son coût ? Le prix d'envoi des cartons... Ça aussi, ça détox...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.