actu_30620_vignette_alaune

Snapchat séduit les Républicains

Le NRSC est une organisation américaine dévouée à l’élection de Républicains au Sénat. Un de leur mémo faisant état de leur stratégie Snapchat a fuité pour tomber dans les mains du média Politico… très certainement l’un des meilleurs argumentaires pour le réseau social.

L’e-mail/mémo prend des airs d’argumentaire commercial autant par sa structure que par les données communiquées.

 

Une première partie fait état de la puissance de Snapchat : pénétration de 41% sur la cible des 18-34 ans (US), 8 milliards de vidéos vues par jour, 100 millions de visiteurs uniques par jour, entre 25 et 30 minutes passées par jour…

Cerise sur le gâteau, le premier paragraphe se termine par cette phrase « nous devons commencer à considérer Snapchat au même niveau que Facebook, Twitter et Google ».

On se croirait à la présentation d’une régie publicitaire.

 

Après avoir rappelé que 67% des millenials présents sur Snapchat sont des électeurs potentiels, l’argumentaire repart de plus belle : « Snapchat devient l’équivalent d’un grand groupe média » en soulignant la présence de grands médias comme CNN, ESPN ou Buzzfeed sur le réseau social, mais également en valorisant l’arrivée de grandes stars américaines du journalisme.

 

Troisième partie : la publicité sur Snapchat. Entre cas de campagnes, le partenariat prometteur Snapchat-Nielsen, les nouveaux tests publicitaires et la précision de ciblage à venir, le NRSC fait l’éloge du réseau social qui n’en est qu’aux prémices de son offre publicitaire.

 

Quatrième partie : les contenus de campagne. Authenticité, contenus backstage, mise en scène des jeunes militants, exemples concrets téléchargeables sur Dropbox… tout y est.

Feingold Final Cut from L'ADN on Vimeo.

Pumped Final from L'ADN on Vimeo.

9.18 SnapchatFootballFB from L'ADN on Vimeo.

 

 

Snapchat devrait sincèrement remercier les Républicains. 

 

Crédit.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.