habillage
premium1
habillage

Quelle place pour les femmes dans les rédactions?

Le 29 avr. 2015

 

 

Pour la Journée Internationale de la Femme, Reporters sans Frontières dresse un bilan sur les conditions de travail des femmes journalistes à travers la publication d'un rapport mettant en évidence à la fois leurs difficultées et les violences subies au quotidien.

 

"La profession de journaliste s'est féminisée au cours des vingt dernières années mais les femmes occupent encore et toujours les fonctions les plus précaires, les postes de direction et d'édition restant le pré-carré des hommes. Cela n'est pas sans effet sur la vision du monde que donne  la presse. Il s'agit d'un monde encore largement masculin, d'où les femmes sont exclues, un monde d'hommes fait pour les hommes."

 

 

Selon le rapport de RSF, plusieurs études montrent que les informations diffusées par la presse concernent peu les femmes ou renvoient d’elles une image très standardisée, si ce n’est dévalorisée, expliquant, à l’appui des statistiques sur le lectorat, leur désaffection générale pour les journaux. Elles restent largement invisibles. Selon une enquête de 2006 menée par l’Association des femmes journalistes (AJF) en collaboration avec 70 pays, les femmes représentent moins de 20 % des personnes citées dans les articles. «Depuis les années 2000, la situation semble s’être immobilisée», affirme l’AJF.

1 femme sur 6 est anonyme contre 1 homme sur 33.

1 femme sur 14 est présentée comme une victime contre 1 homme sur 21.

1 femme sur 5 est présentée avec un lien familial contre 1 homme sur 16.

1 femme sur 5 est citée sans sa profession contre 1 homme sur 20.

Moins d’1 femme sur 2 est citée directement contre plus d’1 homme sur 3.

 

 

Dans de nombreux pays, les femmes journalistes et défenseurs des droits de l'homme sont victimes de violences, d'emprisonnements, d'intimidations et de la censure au même titre que les hommes. Dans certains d'entre eux, elles peuvent être des cibles privilégiées. La vulnérabilité des femmes journalistes varie fortement selon les zones géographiques.

Pour l'association :"Il est difficile de ne pas dire un mot de l'agression effrayante subie par Lara Logan (CBS News) en Egypte en février 2011 lors de la chute du président Hosni Moubarak. Reporters sans frontières lui adresse toute sa sympathie. Même si un tel incident s'avère exceptionnel, il est symptomatique des risques encourus par les femmes dans la profession."

 

Télécharger le rapport  ici

 

Sources : http://www.femmes-journalistes.asso.fr/  

L'ADN - Le 29 avr. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.